villes

Villeurbanne

Les villeurbannais et le shopping !

Bons plans, bons de réduction, promotions, soldes, ventes privées vous attendent chez les artisans-commerçants Villeurbannais. Mais, où les trouver ?

Vous les trouverez sur les multiples marchés de Villeurbanne et au niveau du centre ville.

La gonette : une monnaie locale !

La gonette est la monnaie locale citoyenne et complémentaire de la région lyonnaise. Elle est acceptée dans un réseau de 300 commerces et associations. Elle est gérée de manière démocratique par ses adhérents. La gonette circule sous format billets et numérique. 1€ = 1G .

Les euros échangés en gonettes sont placés dans deux banques éthiques partenaires qui financent  des projets écologiques et solidaires. Les gonettes sont vouées à circuler sans cesse sur le territoire lyonnais, créant ainsi une richesse locale tournée vers les valeurs de l’écologie et de la solidarité.

Les marchés hebdomadaires de Villeurbanne

La ville de Villeurbanne est pourvu de nombreux marché hebdomadaires où vous pourrez privilégier le circuit court, les produits du terroir, les petits producteurs…

  • sur la place de Croix-Luizet : jeudi, samedi matin ;
  • sur la place Victor-Balland : mercredi, samedi matin ;
  • sur la place Grandclément : mardi, jeudi et dimanche matin ;
  • avenue Saint-Exupéry : mercredi, samedi matin ;
  • sur la place Wilson : mercredi, vendredi et dimanche matin ;
  • avenue Rossellini : lundi de 15 heures à 19 h 30 ;
  • sur la place Chanoine-Boursier : mardi, jeudi et samedi matin ;
  • rue Pierre-Joseph-Proudhon : vendredi matin ;
  • sur la place de la Paix : vendredi matin ;
  • square Pellet : mercredi après-midi ;
  • esplanade Miriam-Makeba : jeudi après-midi.

Les commerces de proximité villeurbannais

La ville de Villeurbanne compte plusieurs associations de commerçants-artisans comme l’association des Commerçants et Artisans Villeurbanne Salengro, l’association commerçants artisans quartier maisons neuves association Artisans commerçants Villeurbanne, Destination Gratte-Ciel… Toutes les professions commerçantes et artisanales sont présentes : fleuriste, bijouterie, horlogerie, bijoux fantaisie, cordonnier, prêt-à-porter (homme, femme, enfant), accessoires de mode, friperie, vêtements de sport, brocante, jardinerie, bricolage, coiffeur, salon de beauté, salon d’esthétique, salon de bien-être, parapharmacie, opticien, commerces de bouche (boulangerie, pâtisserie, chocolaterie, confiserie, biscuiterie, boucherie, charcuterie, tripier, traiteur, épicerie fine, épicerie, magasin bio, etc), hôtel, restaurant, restauration rapide, food truck, pizzeria, pizziolo…, décoration intérieure, meubles, cuisine, literie, arts de la table…, loisirs, jeux, jouets, hifi, informatique…électroménager, etc.

Vous pouvez les retrouver sur le site lesratsmalins en trois clics : Villeurbanne, catégorie, sous-catégorie. Vous obtiendrez alors une liste de commerçants-artisans correspondant à votre demande. En cliquant sur l’un deux, vous aurez accès à sa fiche avec les renseignements suivants : ses coordonnées, un descriptif détaillé de son activité avec des photos voire une vidéo, ses spécialités, ses labels, ses services, ses liens (site internet, réseaux sociaux…), ses bons plans du moment comme : bons de réduction, promotion, ventes privées, ventes flash, déstockage, Black Friday, etc. Vous pourrez utiliser le formulaire de contact pour communiquer. À Villeurbanne, tout est possible comme faire de bonnes affaires tout en payant avec une monnaie locale : la gonette !

Villeurbanne

Catégories

Artisans du Bâtiment
Beauté-Santé-Sports
Maison & Décoration
Mode & Accessoires
Multimédia
Saveurs & Goûts
Se Déplacer
Se Loger
Se Restaurer
Services
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Villeurbanne : la banlieue la plus peuplée de France

Villeurbanne, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des 59 communes qui composent la métropole de Lyon: Grand Lyon. Villeurbanne est la banlieue la plus peuplée de France après Boulogne-Billancourt qui se trouve en banlieue parisienne. Du fait de sa population, Villeurbanne est la deuxième ville du département du Rhône, quatrième ville de la région Auvergne Rhône-Alpes et la vingt et unième de France. Elle est à 3 km de Lyon, 53 km de Saint-Étienne, 93 km de Grenoble, 139 km de Clermont-Ferrand, 98 km d’Annecy à vol d’oiseau. La cité villeurbannaise est délimitée au nord par le Rhône, au sud par le troisième arrondissement de Lyon, à l’ouest  par le parc de la tête d’Or qui se trouve dans le sixième arrondissement de Lyon et à l’est par les communes de Bron et Vaulx-en-Velin. Villeurbanne est une cité industrielle marqué par son Centre Urbain construit entre 1931 et 1934. Il consiste en la construction de gratte-ciel à l’architecture avant-gardiste pour l’époque en France. La cité villeurbannaise abrite également la nécropole de la Doua, la centrale hydroélectrique de Cusset, le campus de la Doua. Cette ville est également très proche de la nature. En effet, elle compte pas moins de 70 parcs et jardins ainsi que 4 parcs naturels, le plus grand et emblématique étant le parc de la Feyssine. Villeurbanne est aussi une ville très festive : fêtes, festivals, manifestations sportives ne manquent pas et il y en a pour tous les goûts. Une autre particularité de Villeurbanne : faire ses achats avec une monnaie locale : la gonette. Marchés hebdomadaires, commerçants-artisans sont au rendez-vous ! Vous avez ainsi la possibilité de privilégier le circuit court, les produits du terroir, les petits producteurs. Quant aux commerces de proximité, ils vous attendent avec leurs bons plans, leurs bonnes affaires : bons de réduction, promotions… Pour cela, venez à la rencontre de nos adhérents villeurbannais. Cliquez, de nombreuses surprises vous attendent !

Grand Lyon : la métropole de Lyon

Créé en 2015, Grand Lyon est composée de 59 communes : Albigny-sur-Saône, Bron, Cailloux-sur-Fontaines, Caluire-et-Cuire, Champagne-au-Mont-d’Or, Charbonnières-les-Bains, Charly, Chassieu, Collonges-au-Mont-d’Or, Corbas, Couzon-au-Mont-d’Or, Craponne, Curis-au-Mont-d’Or, Dardilly, Décines-Charpieu, Écully, Feyzin, Fleurieu-sur-Saône, Fontaines-Saint-Martin, Fontaines-sur-Saône, Francheville, Genay, Givors, Grigny, Irigny, Jonage, La Mulatière, La Tour de Salvagny, Limonest, Lissieu, Lyon, Lyon 1er arrondissement, Lyon 2e arrondissement, Lyon 3e arrondissement, Lyon 4e arrondissement, Lyon 5e arrondissement, Lyon 6e arrondissement, Lyon 7e arrondissement, Lyon 8e arrondissement, Lyon 9e arrondissement, Marcy-l’Etoile, Meyzieu, Mions, Montanay, Neuville-sur-Saône, Oullins, Pierre-Bénite, Poleymieux-au-Mont-d’Or, Quincieux, Rillieux-la-Pape, Rochetaillée-sur-Saône, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, Saint-Didier-au-Mont-d’Or, Saint-Fons, Saint-Genis-Laval, Saint-Genis-les-Ollières, Saint-Germain-au-Mont-d’Or, Saint-Priest

Saint-Romain-au-Mont-d’Or, Sainte-Foy-lès-Lyon, Sathonay-Camp, Sathonay-Village, Solaize,

Tassin-la-Demi-Lune, Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Vernaison, Villeurbanne.

les rats malins

Le fonctionnement

Vous êtes un particulier

Le lieu

où chercher ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le besoin

Quel service ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Prise de contact

finalité

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Lieux et monuments à Villeurbanne

Le plus vieil édifice de Villeurbanne

Comme toutes les communes françaises, la cité villeurbannaise avait son château : Le château de la Ferrandière mais il a été entièrement détruit récemment. C’était un château de style Renaissance du XVIe siècle qui avait succédé à un ancien château à motte, motte de la Ferrandière. Une plaque porte le nom du château rappelant son existence : “place de la Ferrandière”. Depuis sa destruction, le monument le plus ancien de Villeurbanne est l’église Saint-Athanase située dans le quartier de Cusset. À l’origine, c’était une chapelle construite dans les années 800 par les mariniers du Rhône (un bras navigable passait au pied de la butte). Le bâtiment actuel correspond à l’église paroissiale du XVIe siècle. Elle est devenue le lieu du culte de l’Église grecque-catholique ukrainienne de rite byzantin. Elle renferme notamment une vierge en bois doré et des objets religieux ukrainiens comme une iconostase et des icônes.

Trois monuments inscrits au titre des monuments historiques

En 2011, la ville de Roanne a été récompensée par le label “Ville Internet”. En 2017, Aggloroanne.fr, site commun de la Ville de Roanne et Roannais Agglomération, est arrivéEn outre, Villeurbanne possède trois monuments protégés au titre des monuments historiques : l’hôtel de ville, la villa Lafont, le monument aux morts de l’ancien cimetière de Villeurbanne. Construit entre 1931 et 1934 par l’architecte Robert Giroud, l’hôtel de ville fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 29 avril 1991 : les façades et les toitures, l’escalier principal, les halls et couloirs des premier et deuxième étages, la salle des Mariages et la cheminée de la salle des Commissions. Le monument aux morts de l’ancien cimetière de Villeurbanne, sculpté en 1925 par Jean Chorel, est inscrit titre des monuments historiques depuis le 13 mars 2019. Quant à la villa Lafont, elle a été construite en béton armé en 1921 par le Bureau Technique de Construction, sous la direction des ingénieurs Léon Lelièvre et Léon Barbier pour Adolphe Lafont, un industriel du vêtement. Elle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 29 avril 1991 (villa, jardin, mur de clôture). Elle est située dans le quartier de La Ferrandière d’où son autre nom “Villa La Ferrandière“. Son architecture rappelle celle de Tony Garnier avec son toit-terrasse, sa pergola, son bow-window). La décoration intérieure est l’oeuvre de Madame Lafont. Elle a un air “villas de Pompéi” : frise peinte de R. Burretta, bas-reliefs de Cavina, décor de marbres d’Ernesto Giavina, vitraux (certains sont signés J. Mayosson, d’autres Jacques Gruber…). deuxième sur 25 participants lors des derniers Trophées de la Communication dans la catégorie “meilleur site internet d’administration”.

De plus, l’agglomération roannaise dispose d’un espace numérique. C’est un Pôle de Ressources Numériques permettant aux habitants de l’Agglomération de s’initier aux nouvelles technologies. Il offre un accès libre à internet, des animations, des évènements et diverses initiations au numérique. Il dispose d’une salle d’accès libre avec 16 postes informatiques équipés de divers logiciels. Il propose des parcours d’initiation, des ateliers thématiques, des ateliers d’e-administration, des rendez-vous individuels.

Les gratte-ciel de Villeurbanne

Pour faire face à divers problèmes : crise du logement dû à une augmentation de la population entre 1900 et 1930 (le nombre d’habitants ayant triplé), urbanisation anarchique, habitat insalubre ; le docteur Lazare Goujon, maire de Villeurbanne, décide dans les années 1930 de lancer un vaste projet d’urbanisme. Pour la ville de Villeurbanne, ce projet est une façon d’affirmer son identité par rapport à la ville de Lyon. Il sera mené par l’architecte Môrice Leroux et comprend la construction d’un hôtel de ville, d’un Palais du Travail et de 1400 logements sociaux. Ce chantier qui deviendra le nouveau Centre Urbain de Villeurbanne va débuter en 1931 et se terminer en 1934. 

Cette construction de gratte-ciel : c’est une architecture avant-gardiste pour un centre-ville d’exception. En effet, dans les années 30, les immeubles étaient construits à R+5 c’est-à-dire un rez-de-chaussée plus 5 étages. Des immeubles à la structure métallique à R+11 voire R+19 comme à Manhattan, on n’avait jamais vu ça ! Malgré l’importance du chantier, il ne durera que 4 ans grâce à la méthode de construction américaine : une structure en acier, un remplissage brique, un enduit. L’ensemble mesure 300 mètres de long pour 28 mètres de large. La forme en “redent” sera adoptée : les formes avancent sur la rue, puis se rétractent, formant une petite cour. Quant au niveau vertical, on choisit la forme gradin qui permet une meilleure circulation et laisse plus de place à la lumière. 

Ces gratte-ciel avant-gardistes forment un ensemble d’une grande modernité : logements équipés de balcons individuels et de vide-ordures, chauffage collectif, ascenseur, etc. Au rez-de-chaussée des immeubles, se trouvent des locaux commerciaux. Des zones de promenade plantées d’arbres bordent les immeubles. 

Actuellement, le vaste bâtiment du centre d’appel téléphonique construit avant les logements en 1926 abrite la sécurité sociale. La maison du peuple abrite un théâtre.

Quant à l’hôtel de ville, il termine l’avenue Barbusse et arbore fièrement un beffroi de 65 mètres !

Nécropole nationale de la Doua

Inaugurée en 1954, la nécropole de la Doua est située sur un ancien terrain militaire. Dans ce cimetière national militaire de la Doua, sont ensevelis des militaires de toutes nationalités morts pendant les guerres de 1914-1918 et 1939-1945, en particulier des Belges, des Anglais et des Américains.

Inaugurée en 1954, la nécropole de la Doua est située sur un ancien terrain militaire. Dans ce cimetière national militaire de la Doua, sont ensevelis des militaires de toutes nationalités morts pendant les guerres de 1914-1918 et 1939-1945, en particulier des Belges, des Anglais et des Américains.

Centrale hydroélectrique de Cusset

Mise en service en 1899, la centrale hydroélectrique de Cusset (dite usine hydraulique de Cusset, ou dite centrale de Cusset, barrage, écluse) est une usine de production d’électricité associée à un barrage. Elle se trouve sur le canal de Jonage entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin. La centrale est alimentée par le canal. Le Grand Large, élargissement en amont de l’usine, fait office de réservoir d’eau. Le barrage, situé en amont de Jonage, à Meyzieu, permet de régler le débit de l’eau. Cet édifice, structure mixte pierre et béton de 166 m de long, où sont aménagés des locaux abritant quinze groupes Kaplan, constitue un barrage-poids. Quant au bâtiment d’usine, il est de style néoclassique avec sur sa façade sud un pignon portant l’enseigne des forces motrices du Rhône fondue dans un décor de céramique. En partie médiane, de part et d’autre de la porte, on peut observer deux médaillons en bronze (J.A. Henry et J. Raclet) insérés dans des bandeaux décoratifs. Quant à l’écluse située sur la rive droite, elle est constituée de deux sas de 87,5 x 16 m (écluse double) et les parois sont en pierre (pierre de taille à bossage). 

les rats malins

Le fonctionnement

Vous êtes un professionnel

Le lieu

où chercher ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le besoin

Quel service ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Prise de contact

finalité

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le campus de la Doua

Le campus de la Doua se trouve sur un ancien camp militaire dans la commune de Villeurbanne, au nord-est de l’agglomération lyonnaise. C’est le plus grand site universitaire de l’agglomération avec une superficie de 100 hectares. À l’ouest du campus, on a le parc de la tête d’Or et le tennis-club de Lyon. Au nord, nord-est, le parc de Feyssine. Au sud, le 6e arrondissement de Lyon. À l’est, la nécropole nationale de la Doua.

Le campus de la Doua abrite l’université Claude Bernard Lyon I, trois écoles d’ingénieurs (l’INSA Lyon, Polytech Lyon, CPE Lyon), l’école nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques et différents IUT. Le campus de la Doua est également l’un des principaux sites de recherche lyonnais avec près de 2 000 chercheurs travaillant dans des domaines tels que les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, l’informatique, etc. L’interconnexion des différentes entités présentes sur ce campus est réalisé par le réseau Rocad. 

Le campus de LyonTech-la Doua, compte 22 000 étudiants et regroupe 40% du potentiel scientifique lyonnais avec 80 laboratoires de recherche, 1 500 chercheurs et 1 300 doctorants.

Les parcs naturels de Villeurbanne

Avec 70 parcs et jardins, la nature est omniprésente dans la ville de Villeurbanne. En outre, la cité villeurbannaise compte 4 grands parcs naturel : le parc de la Feyssine, le jardin Alexis-Jordan, le parc René-Dumont et le parc Vaclav-Havel. Ces parcs ont deux fonction : être un espace vert ouvert au grand public et avoir une fonction écologique de préservation de la biodiversité (dans la continuité du corridor écologique reliant la vallée du Rhône à la plaine de l’Ain par le parc de Miribel Jonage).

Le parc de la Feyssine

Avec une superficie de 45 hectares, le parc de la Feyssine est le plus grand parc de Villeurbanne. Ce parc abrite une biodiversité animale et végétale exceptionnelle, avec de nombreuses espèces protégées. On peut y découvrir notamment : des orchidées, des platanes centenaires, une île aux castors, de nombreux oiseaux et insectes, 3 gîtes à chauve-souris, 10 ruches, etc.  Depuis 2008, il bénéficie du label EVE (Espace vert écologique urbain). Il ne compte pas moins de 8 000 arbres, 47 espèces d’oiseaux recensées, 20 espèces végétales rares et protégées, 2,2 kilomètres de piste cyclable, 1,4 kilomètre de chemin hectométrique en bois, 50 bornes pour la course d’orientation. Ce parc composé de chemins pédestres, de larges prairies, de pistes cyclables permet de nombreuses activités : détente et repos (balades, pique-nique…), sport (vélo, footing, course d’orientation…) et découverte de la nature (tables pédagogiques).

Le jardin Alexis-Jordan

Le jardin Alexis-Jordan, d’une surface de 7 000m2, est un jardin qui respecte l’évolution de la végétation au fil des saisons. il est composé de nombreux arbres comme les frênes, les érables, les platanes, les bambous et les bouleaux.

Le parc René-Dumont

Avec une superficie de 3 000m2, le parc René-Dumont suit le rythme des saisons. Il est composé d’une prairie et d’une zone boisée (tilleuls, noyers, érables, marronniers et noisetiers). Les services de la ville interviennent pour préserver la biodiversité animale et végétale. Ils installent des tas de bois pour la nidification des hérissons, des bois morts pour l’installation des insectes. Les prairies ne sont pas fauchées pour le développement des insectes. Ce qui est favorable à l’équilibre écologique. En outre, il abrite 3 gîtes de chauve souris.

Le parc Vaclav-Havel

Le parc Vaclav-Havel est un jardin de 2 780m2 qui est en accord avec l’identité et l’histoire du lieu. C’est un ancien jardin privé. Le parc Vaclav-Havel est conçu comme une île de verdure, aux ambiances variées. Il est composé d’une prairie en surplomb accessible par une passerelle, d’une clairière fleurie. Il possède des maisons en bois pour les enfants, des végétaux et des pierres sèches pour l’installation de petits animaux, un potager avec une dynamique de jardin partagé pédagogique et des nichoirs à oiseaux.

Villeurbanne et ses festivités

Festival Les Reflets du cinéma ibérique et latino-américain de Villeurbanne

Créé en 1983, le festival Les Reflets du cinéma ibérique et latino-américain de Villeurbanne se tient au cinéma Le Zola de Villeurbanne. Nouveauté, il a lieu maintenant au mois de septembre. Ce festival propose un large panel des dernières productions cinématographiques en provenance d’Espagne, du Portugal et d’Amérique Latine.

Les foulées de Villeurbanne

Les foulées de Villeurbanne : course pédestre 5 km, 10 km, 21 km, marche 4 km. Au mois de mars, cette manifestation rassemble 4 000 participant au cœur de la ville. Elle est organisée par l’Office du sport, la Ville et 250 bénévoles associatifs locaux avec pour objectif : encourager la pratique physique et sportive, sensibiliser à ses bienfaits sur la santé. La course phare est bien entendu le 10 km, labellisé par la fédération Française d’athlétisme et qualificatif pour les championnats de France. Le semi-marathon de 21 km et le 5 km complètent le panel des courses chronométrées. Néanmoins, les foulées de Villeurbanne s’adressent aussi au grand public : les personnes de tout âge et de tout niveau sont invités à participer aux 5 km loisir et à la marche de 4 km. Quant aux enfants, une course d’1 km leur est réservée : 1 000 enfants peuvent y participer. 

Autre engagement des foulées de Villeurbanne : être un événement écoresponsable.

Le Karnaval Humanitaire, festival solidaire sur le campus de la DOUA

Le Karnaval Humanitaire, festival solidaire sur le campus de la DOUA : cette association, qui existe depuis 28 ans, a pris jour dans dans les bâtiments de l’INSA de Lyon. Elle est composée d’environ cinquante bénévoles appartenant à différentes universités. Chaque année, ils organisent plusieurs événements : en octobre (la Journée des étudiants et la Karna-Fêt), en mars (la Semaine de la solidarité : une semaine de conférences, spectacles, carnaval, nourriture, concerts…), en juin (la fête de la Musique). Ce festival s’adresse aussi bien au grand public qu’aux passionnés de musique. Il est fait dans un but festif et familial mais avec une vocation solidaire et humanitaire : les bénéfices récoltés étant reversés à un projet humanitaire en cours.

Fête du livre jeunesse de Villeurbanne

Fête du livre jeunesse de Villeurbanne  est une manifestation de littérature jeunesse se déroulant au printemps. Il existe d’autres manifestations du même type dans la région comme le Lyon BD festival, la fête du livre de Bron, Quais du Polar (festival international du polar de Lyon), les assises Internationales du Roman de Lyon, la fête du livre de Saint-Étienne et le printemps du livre de Grenoble. Chaque année avec un thème différent, un auteur, un illustrateur, la fête du livre jeunesse de Villeurbanne propose des rencontres littéraires, des spectacles de rue, des représentations théâtrales, des expositions et des ateliers artistiques.

Le Reperkusound, festival de musique électronique

Le Reperkusound, festival de musique électronique est le rendez-vous incontournable des musiques électroniques, actuelles et novatrices. Ce festival présente les différentes expressions de la musique électronique et urbaine actuelle : techno, trance, electro, dub, acid, hardtek, house, drum n bass, hip hop…Durant 3 nuits au mois d’avril : avis aux amateurs !

Les bons plants de Villeurbanne, journées de découverte de l'environnement local

Les bons plants de Villeurbanne, journées de découverte de l’environnement local : c’est un événement écocitoyen, gratuit qui a lieu au cœur du parc de la Feyssine de Villeurbanne au mois de mai. C’est l’occasion de découvrir la nature et l’environnement tout en s’amusant : animations, ateliers, concerts…accrobranche, balades en calèche, visite d’une mini ferme pédagogique. Possibilité de cuisiner de bons petits avec des produits bio, locaux et de saison. 

Les 24 heures de l'INSA de Lyon, week-end de festivités diverses sur tout le campus de la Doua

Les 24 heures de l’INSA de Lyon, week-end de festivités diverses sur tout le campus de la Doua est un festival qui a lieu tous les ans pendant un week-end au mois de mai sur le campus de la Doua à Villeurbanne. Ce festival est axé sur 3 pôles : 24h de courses (vélo, course à pied et triathlon), animations gratuites en journée, concerts en soirée. C’est l’un des plus grands festivals étudiants de France car il dure 3 jours. Il est l’oeuvre d’étudiants bénévoles regroupés au sein de l’association “Club des 24 heures de l’INSA”.

Les Invites de Villeurbanne, festival de théâtre de rue

Créé en 2002, les Invites de Villeurbanne est un festival de théâtre de rue et de musique. Il a lieu tous les 2 ans au mois de juin, à Villeurbanne aux ateliers Frappaz (centre national des arts de la rue et de l’espace public). Ce festival, en 2019, était la 16e édition avec 4 jours 100% gratuits, 80 représentations dans l’espace public, 51 spectacles et 11 concerts, 11 créations 2019, plus de 300 artistes internationaux, 240 complices amateurs pour 3 créations participatives. 

Festival du film court de Villeurbanne

Le festival du film court de Villeurbanne existe depuis 1979. C’est l’un des plus anciens et importants festivals français intégralement consacrés au court métrage. Chaque année 200 courts métrages sont découverts lors de ce festival. Il a lieu à la mi novembre au cinéma Le Zola.

Festival Un Doua de Jazz

Créé en 1994, le festival Un Doua de Jazz est un festival de musique de jazz. Il a lieu tous les ans sur le campus de La Doua et aux alentours. Ce festival a deux facettes : un festival ON et un festival OFF. Le festival ON dure une semaine en octobre et se compose de plusieurs soirées payantes et d’activités annexes (concerts gratuits, expositions, etc.). Quant au festival OFF, il se déroule toute l’année et propose régulièrement un concert (une vingtaine par an), une master class (ENM de Villeurbanne), des bœufs ou la venue d’un artiste.