villes

Montbrison

Un quartier de Montbrison.

Le shopping montbrisonnais

Bons plans, bons de réduction, promotions, soldes, ventes privées vous attendent chez les artisans-commerçants Montbrisonnais. Mais, où les trouver ?

Vous les trouverez sur les multiples marchés de Montbrison et au niveau du centre ville.

Les commerçants-artisans de Montbrison

La ville de Montbrison compte une association de commerçants-artisans : Montbrison Mes Boutik’s qui fédère environ 120 commerçants et artisans du centre-ville montbrisonnais. Son rôle est de mettre en œuvre toute action permettant de conserver, de dynamiser et de fortifier le tissu commercial et artisanal. En outre, elle organise, au cours de l’année, de nombreuses animations commerciales. Elle réunit toutes les disciplines commerciales habituelles : fleuriste, salon de beauté, coiffeur, tatoueur, parapharmacie, boutique d’informatique, électroménager, décoration intérieure, arts de la table, jouets, salon de toilettage, bureau de tabac, presse, librairie, brocante, magasin de souvenirs, épiceries fines, supérette, magasin bio, hôtel, restaurant, auberge, restauration rapide, food truck, camping, boulangerie, pâtisserie, biscuiterie, chocolaterie, boucherie, charcuterie, traiteur, tripier, poissonnerie, etc., cordonnier, maçon, chauffagiste, électricien, plombier, carreleur, garagiste, concessionnaire automobile, moto, vélos, etc., magasins de vêtements (femme, homme, enfants), accessoires de mode, bijouterie-horlogerie, bijoux fantaisie, bagagerie, lingerie, maroquinerie, etc.

Vous pouvez ces commerces de proximité parmi les adhérents du site lesratsmalins. En trois clics, Montbrison, catégorie, sous catégorie, vous aboutissez à une liste de professionnels correspondante. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix et cliquez sur celui-ci. Vous pourrez alors consulter son annonce où vous aurez : son nom, ses coordonnées, un descriptif détaillé de son activité avec des photos voire une vidéo, une liste de ses services, ses spécialités, ses labels, ses liens (site internet, site vitrine, boutique en ligne, réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter, You Tube…), un formulaire de contact, ses bons plans du moment : promotions, bons de réduction, ventes privées, ventes flash, Black Friday, soldes, déstockage, etc., et ses propositions lors de certains évènements comme la Saint-Valentin, les fêtes de fin d’année, l’Épiphanie, la fête des pères, la fête des mères, la fête des grands-mères, la fête du premier mai, la fête du quatorze juillet, etc. 

Montbrison, une ville forte en émotions où tout en faisant votre shopping vous pouvez flâner dans les rues de la cité ancienne, découvrir la terrasse d’un café, explorer la Venise du Forez, admirer ses nombreux édifices historiques et contempler un patrimoine naturel hors normes.

Le marché de Montbrison : “Plus beau marché de France 2019”

Le marché de Montbrison a lieu dans le centre-ville tous les samedis entre 6 h 30 et 13 h. C’est le marché le plus ancien et le plus important du département de la Loire avec ses 250 commerçants non sédentaires. C’est le “rendez-vous incontournable du terroir forézien”, le “rendez-vous incontournable de la semaine forézienne”. En 2019, il sera “le Plus beau marché de France 2019”. La place de l’hôtel de ville est l’épicentre de ce marché. Ses étales envahissent toute la ville : rue Tupinerie, rue Grenette, place Eugène Baune, place des Combattants. On y trouve les produits du terroir forézien tels que : Fourme de Montbrison, vins des Côtes du Forez, huiles de colza grillé, charcuteries, légumes et fruits de saisons, huiles essentielles, etc. Ce marché de Montbrison, fondé au Moyen-Âge par les comtes de Forez, est indissociable de la cité montbrisonnaise, capitale du Forez. Aller au marché de Montbrison, c’est l’occasion de privilégier les circuits courts, les petits producteurs locaux , les produits du terroir mais aussi de découvrir les ruelles du centre historique montbrisonnais avec ses cafés, ses restaurants et ses petits commerces.

Montbrison

Catégories

Artisans du Bâtiment
Beauté-Santé-Sports
Maison & Décoration
Mode & Accessoires
Multimédia
Saveurs & Goûts
Se Déplacer
Se Loger
Se Restaurer
Services
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Montbrison : capitale historique du Forez

Montbrison, sous-préfecture du département de la loire au même titre que la ville de Roanne, est située en région Auvergne-Rhône-Alpes à 30 km de St Etienne, 95 km de Lyon, 100 km de Clermont-Ferrand. La ville de Montbrison est nichée entre la plaine du Forez et les monts du Forez qui forment une frontière géographique entre l’Auvergne et la région Rhône-Alpes. La cité montbrisonnaise fait partie des 87 communes composant l’EPCI de CA Loire Forez Agglomération. Le pays du Forez, “Pays d’Art et d’Histoire”, peut s’enorgueillir de posséder de nombreux édifices ou sites historiques. C’est le plus grand centre patrimonial du département de la Loire avec ses 18 monuments inscrits ou classés, les plus emblématiques étant bien sûr la collégiale Notre-Dame d’Espérance, la salle héraldique de la Diana, la colline du calvaire et les ruines de son château, le site archéologique de Moingt, etc. Outre son patrimoine historique, la ville de Montbrison a d’autres spécificités comme son label “ville 3 fleurs” ou son marché qui est le “Plus beau marché de France 2019”. Les alentours de Montbrison recèlent de nombreuses surprises avec les monts du Forez et la plaine du Forez. Pêche, randonnées, espaces naturels grandioses, stations de ski vous attendent dans le massif forézien. Quant à la plaine du Forez, vous avez l’Écopole du Forez, la réserve de Biterne, l’étang de Savigneux… et le superbe château renaissance de la Bâtie d’Urfé. Question terroir et saveurs, la cité montbrisonnaise n’est pas en reste avec la fourme de Montbrison AOC, les Côtes du Forez AOC, le Fourina. Le plus grand évènement à Montbrison est bien sûr l’organisation des Journées de la Fourme de Montbrison et des Côtes du Forez. Grâce à son emblématique marché, Montbrison est l’endroit rêvé pour privilégier les petits producteurs, les produits du terroir, le circuit court… Paradis du shopping, le centre ville montbrisonnais abrite au moins 120 commerçants-artisans qui vous attendent avec leurs bons plans : réductions, bons de promotionMontbrison, une ville surprenante à tous les niveaux !

Loire Forez agglomération

L’EPCI de CA Loire Forez Agglomération compte 87 communes : Ailleux, Apinac, Arthun, Bard, Boën-sur-Lignon, Boisset-lès-Montrond, Boisset-Saint-Priest, Bonson, Bussy-Albieux, Cervières, Cezay, Chalain-d’Uzore, Chalain-le-Comtal, Chalmazel-Jeansagnière, La Chamba, Chambles, La Chambonie, Champdieu, La Chapelle-en-Lafaye, Châtelneuf, Chazelles-sur-Lavieu, Chenereilles, La Côte-en-Couzan, Craintilleux, Débats-Rivière-d’Orpra, Écotay-l’Olme, Essertines-en-Châtelneuf, Estivareilles, Grézieux-le-Fromental, Gumières, L’Hôpital-le-Grand, L’Hôpital-sous-Rochefort, Lavieu, Leigneux, Lérigneux, Lézigneux, Luriecq, Magneux-Haute-Rive, Marcilly-le-Châtel, Marcoux, Margerie-Chantagret, Marols, Merle-Leignec, Montarcher, Montbrison, Montverdun, Mornand-en-Forez, Noirétable, Palogneux, Périgneux, Pralong, Précieux, Roche, 

Sail-sous-Couzan, Sainte-Agathe-la-Bouteresse, Saint-Bonnet-le-Château, Saint-Bonnet-le-Courreau, Saint-Cyprien, Saint-Didier-sur-Rochefort, Saint-Étienne-le-Molard, Sainte-Foy-Saint-Sulpice, Saint-Georges-en-Couzan, Saint-Georges-Haute-Ville, Saint-Hilaire-Cusson-la-Valmitte, Saint-Jean-la-Vêtre, Saint-Jean-Soleymieux, Vêtre-sur-Anzon, Saint-Just-en-Bas, Saint-Laurent-Rochefort, Saint-Marcellin-en-Forez, Saint-Paul-d’Uzore, Saint-Priest-la-Vêtre, Saint-Just-Saint-Rambert, Saint-Romain-le-Puy, Saint-Sixte, Saint-Thomas-la-Garde, Sauvain, Savigneux, Soleymieux, Sury-le-Comtal, 

La Tourette, Trelins, Unias, Usson-en-Forez, La Valla-sur-Rochefort, 

Veauchette, Verrières-en-Forez.

les rats malins

Le fonctionnement

Vous êtes un particulier

Le lieu

où chercher ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le besoin

Quel service ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Prise de contact

finalité

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Que visiter dans la ville de Montbrison ?

Montbrison a un patrimoine architectural historique d’une richesse exceptionnelle. De nombreux édifices faisant partie de ce patrimoine sont utilisés de nos jours à d’autres fins comme l’ancien couvent de la Visitation qui abrite maintenant le tribunal de grande instance, l’ancien Hôtel-Dieu Sainte-Anne qui est devenu le siège de diverses associations, l’ancien couvent des Cordeliers qui abrite la mairie, les anciens bâtiments du collège des oratoriens qui abrite la sous-préfecture. En outre, Montbrison possède de nombreuses monuments ou sites incontournables à visiter.

La salle héraldique de la Diana

La salle héraldique de la Diana est située au chevet de la collégiale Notre-Dame d’Espérance, dans l’ancien “cloître Notre-Dame”. Ce dernier correspondait à un ensemble formé par la collégiale et les maisons de chanoines. Sous l’Ancien-Régime, il constituait un “enclos”, fermé chaque soir par trois portes. La salle héraldique de la Diana mesure 19,45 mètres de long sur 8,40 mètres de large. Ses murs sont bâtis en pisé de terre et portent une voûte ogivale en tiers point, en bois, surmontée d’une charpente et d’un toit. Sur les façades Est et Ouest, se trouvent des fenêtres néo gothiques en pierre datant des années 1860. Sur la façade Ouest, on peut admirer des armoiries (du second Empire, de la ville de Montbrison, des comtes de Forez, des ducs de Bourbon) et des sculptures (clochetons, lévriers, chapiteaux à tête humaine). Sa voûte est revêtue d’un lambris en bois décoré de 1728 blasons (blasons de familles féodales, alliées ou amies des comtes de Forez, armes du Roi de France, suzerain de Forez et de son épouse Jeanne de Navarre, etc.). À la naissance des voûtes, tout autour de la salle, on peut voir une frise ornée d’animaux fantastiques et d’écussons qui sont au nombre de 242. En outre, elle accueille une bibliothèque de 30 000 ouvrages. La salle héraldique de la Diana est un site unique en France.

La collégiale Notre-Dame d’Espérance

La Collégiale Notre-Dame d’Espérance est une église gothique dont la construction s’étale sur presque deux siècles (1223-1466). Avec ses huit siècles d’histoire, la Collégiale Notre-Dame d’Espérance est le monument emblématique du Forez à visiter quand on est de passage à Montbrison. Avec son architecture gothique unique en son genre, la collégiale est le coeur de la cité montbrisonnaise et elle est sans conteste l’une des plus belles églises de la région. Elle est construite de l’est vers l’ouest. À l’est, se trouve le choeur et à l’ouest, le portail et la tour. La collégiale est composée de trois vaisseaux sans transept avec une nef de cinq travées et une travée droite pour le chœur. L’abside est un polygonal à cinq pans. Et, chaque collatéral se termine par une chapelle située au niveau du chœur. Des chapelles latérales seront ajoutées à la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle. Ce qu’il faut voir absolument à la Collégiale Notre-Dame d’Espérance :  le gisant du comte Guy IV, la série de vitraux du XIXème siècle, la croix de peste d’Estiallet (XVIIème siècle), etc.

Le musée d’Allard

Abrité dans un ancien hôtel particulier, le musée d’Allard est l’un des plus anciens musées du département. Il est situé à côté d’un magnifique jardin public et renferme deux siècles de collections régulièrement enrichies. Ce musée est le fruit du cabinet d’histoire naturelle et de curiosités constitué par Jean-Baptiste d’Allard dans la première moitié du XIXe siècle. On peut y voir un cabinet d’histoire naturelle et de curiosités (300 oiseaux naturalisés, 500 spécimens de minéraux, fossiles, bois, mammifères, reptiles et insectes naturalisés, œufs…, médailles et monnaies, herbiers de Jean-Baptiste d’Allard, de Camille Méhier et du frère Victor), une collection de jouets anciens (parmi lesquels GéGé).  Des expositions temporaires sont également programmées. Quant aux expositions permanentes, elles sont au nombre de trois : “Jean-Baptiste d’Allard, un chemin de curiosités…” (c’est un parcours moderne sur l’histoire et le sens du fonds constitutif du musée, quand les nouvelles technologies se piquent d’histoire… naturelle) ; “Muséolexique, regards pluriels, parcours singuliers” (cet espace présente toutes les richesses et la diversité des collections du musée à travers un parcours didactique et interactif) ; “Jouets, jouez…” (exposition sur l’univers de l’enfance à travers des jouets du XIXe siècle et du XXe siècle comme les jouets GéGé).

Moingt

Moingt est une ancienne commune qui a fusionné avec la ville de Montbrison en 1973. Sous l’antiquité, Moingt portait le nom de Aquæ Segetæ. C’était une station thermale gallo-romaine avec des thermes, un théâtre, un lieu de culte et des bâtiments publics et privés. Au Moyen-Âge, c’est un bourg fortifié dont il subsiste la tour de la porte des sarrasins. Elle devient la capitale du comté avec plusieurs églises, un hôpital et un château… Au XVIIIe siècle, Moingt est une paroisse et une seigneurie. De son passé, Moingt garde quelques monuments ou vestiges : l’église Saint-Julien d’Antioche (inscrite à l’inventaire des monuments historiques depuis le 29 décembre 1949), la chapelle Sainte-Eugénie (classée à l’inventaire des monuments historiques le 14 décembre 1992), le théâtre gallo-romain (site est classé monument historique le 10 décembre 1981), l’enceinte médiévale (inscrite à l’inventaire des monuments historiques le 23 novembre 1982).

Le théâtre des pénitents

Le théâtre des pénitents, d’une capacité de 230 places voire 300 en configuration de concert, est situé dans le centre-ville de la cité montbrisonnaise et occupe les bâtiments de l’ancienne chapelle des Pénitents. Sa façade est l’oeuvre de Soufflot, architecte du Panthéon à Paris. Les programmes du théâtre des pénitents sont accès sur la musique, le théâtre et le cirque. Il a à son affiche le Festival de chanson francophone Poly’sons en janvier et février. Le théâtre des pénitents est labellisé  “Scène régionale” et “Scène départementale”. Il accorde une place primordiale à l’émergence, la création et l’action en direction du jeune public. C’est un lieu de création et de diffusion d’envergure nationale. Il a pour mission de favoriser l’accès de tous au spectacle vivant, à la fois en proposant une offre de qualité et en initiant des projets ancrés sur le territoire, au plus près des habitants. Ce théâtre est également un espace d’expression pour les nombreuses associations culturelles de la ville. En outre, il coordonne l’action culturelle de la ville et organise la Fête de la Musique.

Montbrison : Venise du Forez

La ville de Montbrison est traversée par une rivière : le Vizézy. Tel un reptile, le Vizézy serpente à travers la ville d’où la présence de nombreux ponts pour pouvoir le franchir comme le pont d’Ecotay, le pont Notre-Dame, le pont Saint-Louis. Ce qui lui a valu le surnom de Venise du Forez.

La colline du calvaire

Quelque soit le chemin emprunté pour venir à Montbrison, on ne peut échapper à la vision de la colline du calvaire, une colline surmontée de ses trois croix, une colline qui domine la ville. Le calvaire, qui a donné son nom à la colline, est situé sur une butte basaltique autour de laquelle se dressait autrefois le château des comtes de Forez dont il ne reste plus aujourd’hui que quelques ruines comme des remparts, la tour de la Barrière.  De la cité montbrisonnaise, on peut y accéder en empruntant des rues tortueuses et pittoresques. Au sommet, un belvédère vous attend avec une vue imprenable sur la plaine du Forez et les monts du Forez.

Le cimetière de Montbrison

Dans le cimetière de Montbrison, vous trouverez la tombe de Pierre Michel Moisson-Desroches préservée par l’Association des Amis du Rail du Forez (ARF). On peut y lire l’inscription suivante : “Ici repose Pierre-Michel Moisson-Desroches, ingénieur en chef des mines, promoteur des chemins de fer en 1814, né à Caen le 9 juillet 1785, décédé le 30 mai 1865”. C’est un polytechnicien, un ingénieur du corps des mines connu pour être l’auteur d’un mémoire “Sur la possibilité d’abréger les distances en sillonnant l’empire de sept grandes voies ferrées” adressé en 1814 à Napoléon Ier. C’est la raison pour laquelle il est cité comme un précurseur des chemins de fer en France.

Une ville fleurie : Montbrison, ville 3 fleurs

La ville de Montbrison est l’une des cinq communes de plus de 5000 habitants du département de la Loire à arborer les trois fleurs qui sont décernées chaque année par l’Association nationale des villes et villages fleuries. Chaque année au printemps, entre le 10 mai et le 20 juin, le service des espaces verts de la ville de Montbrison plante 50 000 nouvelles fleurs annuelles (géraniums, bégonias, impatiens).

les rats malins

Le fonctionnement

Vous êtes un professionnel

Le lieu

où chercher ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le besoin

Quel service ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Prise de contact

finalité

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Que trouve-t-on autour de Montbrison ?

Les monts du Forez

Du belvédère de la colline du calvaire qui domine la ville de Montbrison vous pouvez admirer un superbe panorama sur les monts du Forez ainsi que sur la plaine du Forez. Les monts du Forez sont le plus haut massif cristallin d’Auvergne. Ils s’élèvent telle une montagne sacrée. Cette chaîne de montagne du Massif central sépare la vallée de la Dore de la plaine du Forez. Les monts du Forez s’étalent sur trois départements : la Loire, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme. Ils sont situés au nord-ouest de la ville de Saint-Étienne et au sud-est de Thiers. De la plaine du Forez, ils se situent à l’ouest, côté soleil couchant : on les surnomme les “montagnes du soir”. 

Le point culminant de ce massif est la Pierre-sur-Haute qui culmine à 1 634 mètres. Il compte d’autres hauts sommets comme la montagne de Monthiallier ou mont Thiallier culminant à 1 556 mètres, le Roche Gourgon culminant à 1 420 mètres…, de nombreux cols comme le col du Béal (1 390 mètres), le col des Supeyres (1 366 mètres), le col de la Loge (1 253 mètres) , le col des Pradeaux (1 196 mètres). Parmi ses autres sommets, on a le Puy de Montoncel (1 287 mètres) qui se trouve être le point culminant des Bois Noirs

Les monts du Forez offrent aux randonneurs une succession de prairies, de forêts de sapins et de hêtres, et de hauts plateaux, les Hautes Chaumes, couverts de landes et de bruyères. Ils sont traversés par de nombreuses rivières comme la rivière Ance qui prend sa source dans les contreforts de Pierre-sur-Haute. Elle divise le massif en deux. Le Lignon du Forez affluent de la Loire, commence son ruissellement dans les monts du Forez. Le Couzon et le Faye, affluents de la Dore, traversent également cette chaîne montagneuse. Les monts du Forez forment un milieu naturel diversifié. La faune et la flore y sont remarquables. Du fait de cette diversité, ces espaces naturels sont classés comme zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, et les Hautes Chaumes, comme site Natura 2000.

Les monts du Forez sont un véritable paradis touristique avec ses paysages d’une grande variété, ses hauts sommets, ses hauts plateaux comme les Hautes Chaumes du Forez, ses rivières, ses ruisseaux, ses sentiers de randonnées, ses gîtes ruraux, ses auberges rurales… Ils permettent de nombreuses activités loisirs ou sportives (pêche, randonnée, etc.). 

L’autre point fort des monts du Forez : ses deux stations de ski. Tout d’abord, vous avez la station de ski de Chalmazel qui est située sur le territoire de la commune de Chalmazel-Jeansagnière. Son domaine skiable alpin s’étend de 1 109 à 1 600 mètres d’altitude sur les pentes de Pierre-sur-Haute. C’est une station de moyenne montagne familiale. Elle possède 12 km de pistes de ski alpin de tous niveaux (3 pistes vertes, 2 bleues, 3 rouges, 1 noire), 8 remontées mécaniques dont un télésiège débrayable 4 places, 7 téléskis, des circuits raquettes, un snowpark permanent, 1 piste éclairée, 53 canons à neige… En été, elle propose d’autre activités comme le trail, le VTT, les randonnées pédestres… La deuxième station de ski est le domaine nordique du Haut-Forez Col de la Loge située entre 1253 m et 1428 m d’altitude. En plus de ses panoramas exceptionnels sur la chaîne des Alpes et le massif des volcans d’Auvergne, cette station offre 78 km de pistes de ski fond damées tous les jours pour les plaisirs du skating et du pas alternatif. Ce domaine est labellisé “Nordique France 2 nordics”.

Plaine du Forez

La plaine du Forez s’étend sur environ 760 kilomètres carrés à l’est du Massif central, au centre du département de la Loire. Elle est entourée par les monts du Lyonnais (montagnes du matin) à l’est, les monts du Forez (montagnes du soir) à l’ouest, le seuil de Neulise au nord et les Gorges de la Loire au sud. Elle est située entre Montbrison et Saint-Etienne. Elle s’étale en de spacieuses parcelles de céréales et de maïs entre les monts du Forez et les villes. Son paysage est ponctué de haies, de canaux, d’étangs, de clôtures, de villages… Elle est traversée du sud au nord par la Loire. En outre, elle compte de nombreux étangs. Créés dès le XIIIe pour la pisciculture, on en dénombre de nos jours au moins 300. Elle est également irriguée par le Canal du Forez. Elle possède des sources d’eaux minérales qui sont encore exploitées comme Badoit à Saint-Galmier et Parot à

Saint-Romain-le-Puy. 

Au cœur de la Plaine du Forez, à environ 40 km de Saint-Etienne et 50 km de Roanne, se trouve l’Écopôle du Forez, la plus grande réserve ornithologique de la région. Elle abrite 650 espèces végétales dont 16 sont protégées au niveau européen, national ou régional, des oiseaux (l’aigrette garzette, le milan noir, le courlis cendré, la bécassine des marais, le canard souchet, le canard colvert, le canard chipeau, la nette rousse, le grèbe huppé, le grand cormoran, la mouette rieuse, le héron cendré, le martin pêcheur, la foulque macroule, le vanneau huppé), des castors (le castor d’Europe (Castor fiber) qui occupait autrefois tous les grands fleuves d’Europe).

Dans le Nord-Ouest de la plaine du Forez, sur la commune d’Arthun, se trouve la maison des étangs du Forezréserve de Biterne. C’est une réserve naturelle de chasse et de faune sauvage qui s’étend sur 38 hectares. Elle est composée de trois étangs entourés de prairies et de bocage. Elle accueille des animaux sauvages et des oiseaux. Elle est la propriété de la Fondation Nationale pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage. C’est une zone refuge pour les oiseaux migrateurs. Quant à la maison des étangs du Forez, elle est installée dans une ancienne ferme en pisé rénovée. C’est un lieu d’accueil et de renseignements sur la Réserve de Biterne et sur les étangs foréziens. 

Dans la plaine du Forez, à proximité de la ville de Montbrison, on peut profiter d’un étang : l’étang de Savigneux avec un sentier pédestre, des possibilités pour pêcher, des aires de pique-nique, des jeux pour enfants…

Vous trouverez également dans la plaine du Forez à Saint-Étienne-le-Molard, le château de la Bâtie d’Urfé, un remarquable témoignage de la Renaissance. Il recèle de nombreux trésors : une grotte de rocailles unique en France, une chapelle du XVIe siècle avec ses peintures de Siciolante, les appartements du château, les jardins Renaissance, l’emblématique sphinx gardien du domaine.

Terroir et saveurs à Montbrison

La fourme de Montbrison AOC

La fourme de Montbrison AOC est un fromage vendu depuis le Moyen-Âge sur le marché de Montbrison et tout naturellement il a pris le nom de la cité montbrisonnaise. La fourme de Montbrison est reconnaissable à sa croûte orangée et à sa pâte jaune, souple et parfumée, discrètement persillée en bleu. Il est fabriqué avec du lait de vache récolté sur 33 communes du haut Forez à plus de 700 mètres d’altitude. Depuis 1972, il existe une A.O.C. Fourme d’Ambert et de Montbrison. Mais, depuis le 24 février 2002, la fourme de Montbrison possède sa propre appellation d’Origine Contrôlée distincte de la fourme d’Ambert.

La fourme de Montbrison a sa place sur les plateaux de fromages. Mais, elle peut aussi se consommer à l’apéritif, avec une salade, ou en sandwich avec une tranche de jambon de pays. En outre, elle a aussi la particularité de très bien fondre à la chaleur. Et, on l’utilise pour certaines préparations culinaires (sauces, gratin de pommes de terre…) ou en raclette, en tartifourme (sorte de tartiflette où le reblochon est remplacé par la fourme de Montbrison).

Les Côtes du Forez AOC

Tous les ans, le 8 décembre, les Lyonnais célèbrent la fête des Lumières en hommage à la Vierge et à la statue dorée. C’est une tradition datant de 1852. Avec le Plan Lumière, cette manifestation va prendre plus d’ampleur et s’appelle désormais : “Lyon 8 décembre – Fête des Lumières”. Tradition et évolutions technologiques de la lumière vont s’unir pour offrir un spectacle unique en Europe. Tous les édifices de la ville : l’Hôtel de Ville, Fourvière, les églises, les ponts, les quais, les lieux publics… vont être transcendés par un jeu de lumière. Le panorama nocturne devient alors féérique. Les rues sont envahies par les lyonnais et les visiteurs. Une ambiance de fête inoubliable règne sur la cité lyonnaise.

Le Fourina

Le Fourina est le pain du terroir forézien fabriqué par les artisans boulangers montbrisonnais. Son histoire est étroitement liée à celle des Journées de la Fourme de Montbrison et des Côtes du Forez. Comment apprécier la Fourme de Montbrison, le vin produit par la Cave des Vignerons Foréziens, le Côte du Forez, sans un pain qui reflète le terroir ? D’où la création de ce pain de tradition : le Fourina qui est le fruit d’un astucieux mélange d’une farine de blé appelée La Forézienne Bise T80 et de seigle.

On peut le déguster à toute heure de la journée. Au petit déjeuner, on l’apprécie au naturel ou grillé pour des tartines de beurre, de miel ou de confitures. Au déjeuner ou au dîner, il se marie très bien  avec une salade, de la charcuterie, un rôti… et il sera évidemment incontournable avec le plateau de fromages.  A l’apéritif, on peut le déguster avec des toasts de fourme de Montbrison chaude, recouverts d’une fine couche de “miel toutes fleurs” de la Plaine ou des Monts du Forez.