Les Coiffeurs

Drying hair in hair salon

Salon de coiffure, salon de beauté, salon cocooning

Au moment des fêtes, pour une grande occasion comme un mariage, une communion, un anniversaire… ou tout simplement au quotidien pour se sentir bien, on est tous à la recherche d’une perle rare : un salon de coiffure, un salon de beauté, un salon cocooning ! Quel bonheur, après une journée ou une semaine stressante de pouvoir se retrouver chez un coiffeur à proximité de chez soi, un coiffeur visagiste qui pourra vous faire une coiffure zen. Et question coiffures, il y en a pour tous les goûts : coiffure mariage, coiffure homme, coiffure cheveux court, coiffure cheveux long, coiffure femme mi long, coiffure homme dégradé, , coiffure africaine, etc. Quant aux coiffeurs, vous avez le choix entre le coiffeur femme, le coiffeur homme, le coiffeur mixte, le coiffeur afro, le coiffeur barbier… Vous pouvez même faire appel à un coiffeur à domicile si le coeur vous en dit. Coupes de cheveux de tout type, brushing, couleurs, mèches, permanente, mise en plis… sont du domaine de tous les coiffeurs que ce soit : coiffeurs lyon, coiffeurs lyon 6, coiffeurs annecy, coiffeur villeurbanne, coiffeur valence, coiffeur issoiresalon de coiffure montélimar, salon de coiffure grenoble, salon de coiffure lyon… ainsi que tous les coiffeurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de France et de Navarre. Certains salons de beauté proposent des soins manucure, des soins esthétiques… Il ne vous reste plus qu’à prendre rendez-vous pour passer un bon moment cocooning ! Mais, au fait, connaissez vous l’histoire de la coiffure, le métier de coiffeur, etc. ? Non ? Alors, passons au chapitre suivant !

La coiffure : toute une histoire !

histoire de la coiffure

La coiffure : c’est une histoire qui remonte à l’âge de pierre ! En effet, sur de nombreuses peintures préhistoriques, on peut voir des hommes se coupant la barbe et les cheveux avec des pierres aiguisées.

La coiffure antique

En Grèce et à Rome, les hommes se font déjà couper les cheveux dans des échoppes. Quant aux femmes, elles étaient coiffées à domicile. 

Chez les Égyptiens, les coiffures étaient agrémentées de parures et de bijoux. Les perruques étaient de mise. Elles étaient fabriquées avec des cheveux naturels ou non naturels. Le port de la perruque était réservé aux classes aisées, les jours de fête car elle protégeait du soleil. 

Chez les Romains, la coiffure était également un signe distinctif social. Les Romaines avaient les cheveux bouclés ou tressés avec des rajouts pour donner de la longueur et du volume à la chevelure. Elles étaient coiffées par leur servante. Quant au peuple, leur coiffure était simple : cheveux tombant sur les épaules avec une raie au milieu. 

Chez les Grecs, l’apparence et la beauté avaient beaucoup d’importance. La femme greque avait toujours sur elle un petit nécessaire composé d’un miroir et d’un kit d’épilation (pince et rasoir). Leur chevelure faisait aussi partie de leur préoccupation : la mode était à l’époque au frisage. Quant aux hommes, ils avaient les cheveux longs jusqu’à leur majorité. Ensuite, ils les coupaient très courts. De plus, ils les saupoudraient d’or pour donner des reflets dignes du roi Midas.

La coiffure moyenâgeuse

Au début du Moyen-Âge, les cheveux étaient longs et lâchés aussi bien pour les femmes que pour les hommes. Les femmes tressaient leurs cheveux à l’aide de rubans. Puis, au XIe siècle, les femmes furent obligées de porter un voile. Quant aux hommes, la “coupe au bol” était très à la mode. Selon le rang social, la coiffure était différente : cheveux longs, libres pour les rois, les reines et la noblesse. Quant au peuple, les cheveux étaient plus ou moins rasés. Au XIIe siècle, les femmes suivaient la mode byzantine.

La coiffure du XVe au XXe siècle

Les XVe et XVIe siècles sont marqués par la mode à la fraise (cheveux dégagés vers l’arrière et élevés sur l’avant), la “coiffure toscane” (cheveux tombant dans le dos et liés par un ruban), la “coiffure vénitienne” (cheveux couleur blond vénitien). 

Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, les coiffures gagnent en hauteur et en ampleur. Le XIXe siècle sera marqué par le romantisme. On doit montrer ses sentiments, ses passions par l’intermédiaire des coiffures

Le XXe siècle étant marqué par l’émancipation de la femme, les cheveux deviennent de plus en plus courts et de nombreux styles de coiffure voient le jour.

Comment est né le premier salon de coiffure ?

Au moyen-Âge, c’était la corporation des barbiers-chirurgiens qui s’occupait de la coiffure. Puis, progressivement, les chirurgiens vont être de plus en plus sollicités pour des actes médicaux et vont laisser à d’autres l’art de raser et de faire le poil. Par un édit publié au mois de novembre 1691, Louis XIV va séparer officiellement le métier de coiffeur de celui de barbier-chirurgien en créant deux corporations : la corporation des barbiers-baigneurs-étuvistes-perruquiers qui se déplacent à domicile et la corporation des barbiers-chirurgiens

Les salons de coiffure n’apparaîtront  qu’à la fin du XIXe siècle. Ils sont au départ réservés aux hommes. Ils ne seront accessibles aux femmes qu’au XXe siècle.

Le concept moderne du salon de coiffure verra le jour grâce à Martha Matilda Harper (1857-1950). D’autres femmes vont vouloir la copier. Elle leur proposera alors un contrat de franchise d’écoles de salon de coiffure nommées “Harper’s Method”. Ce fut un succès : à la fin du siècle, 200 salons étaient  ouverts aux États-Unis.  

En 1890, à Paris, dans son salon de coiffure, Alexandre Godefroy inventa le premier sèche-cheveux. C’était une machine permettant uniquement de sécher les cheveux dans les salons de coiffure car trop imposante pour une utilisation domestique. Il a permis la création de nouveaux styles de coiffure

En quoi consiste le métier de coiffeur ?

premier salon de coiffure

Un coiffeur est un spécialiste du cheveu et de l’esthétique. Il doit maîtriser différentes techniques comme la coupe, le brushing, la permanente, la mise en plis, les couleurs, etc. En outre, il doit connaître les produits qu’ils utilisent : shampoings, crèmes, etc. 

Son rôle est de : couper, traiter, soigner les différents types de cheveux. 

Quant au coiffeur visagiste, il propose une coupe, une couleur en fonction des envies, de la personnalité de son client. 

Le coiffeur travaille souvent en équipe. Selon l’importance du salon, certaines tâches peuvent être réparties par spécialisation : coloriste, permanentiste, etc. Dans l’équipe, on peut avoir :

  • un shampouineur qui, comme tout coiffeur qui se respecte, doit savoir prodiguer un bon shampoing à son client et savoir le conseiller sur le type de shampoing à utiliser selon sa texture de cheveux et sa couleur ;
  • un assistant coiffeur qui épaule le coiffeur dans certaines tâches comme le shampoing, le séchage des cheveux, l’installation du client, l’hygiène du matériel, etc., il veille au bon entretien du salon et peut assurer certaines coupes de cheveux ;
  • un coloriste-permanentiste qui est un spécialiste de la coloration artificielle des cheveux (doit utiliser des colorations non-agressives et maîtriser parfaitement la colorimétrie c’est-à-dire le mélange des couleurs entre elles) et un spécialiste de la permanente (permet de friser et de boucler les cheveux de façon permanente : cheveux lissés, ondulés, bouclés, frisés) ;
  • un barbier qui coupe, rase, taille et prend soin de toutes les barbes tout en jonglant avec l’hygiène, la propreté et la dextérité.

Le coiffeur peut également effectuer des actes spécifiques. Pour la clientèle féminine, ce sera par exemple : la manucure. Pour la clientèle masculine : le rasage, la taille de la barbe et de la moustache.

Le coiffeur peut vendre dans son salon divers produits : produits cosmétiques, shampoings, bijoux fantaisie, foulards, pochettes, limes à ongle, pince à épiler, brosses à cheveux, peignes, etc. 

Les trois règles pour un coiffeur : il doit accueillir son client et le prendre en charge ; il doit le conseiller et évaluer ses besoins ; il doit vendre des produits et des prestations pour le fidéliser. 

Il existe aussi des coiffeurs à domicile. Ils effectuent les mêmes tâches mais au domicile du client. Ils ont exactement le même matériel. 

Le coiffeur et son matériel

quel materiel pour la coiffure

Un coiffeur se doit d’avoir dans son matériel :

  • des peignes : c’est l’accessoire indispensable du coiffeur. Il permet un démêlage impeccable. Il peut avoir différentes formes et donc diverses fonctions (peigne démêloir, peigne droit, peigne tige, peigne fourchette…) ;
  • des brosses qui se déclinent en plusieurs formes : la brosse plate aux poils durs (création de chignons ou démêlage des cheveux longs), la brosse en plastique ou brosse araignée (utilisée pour les cheveux courts et notamment pour le séchage des coupes hommes), la brosse ronde (utilisée pour les mises en forme temporaires et lors du brushing) ;
  • les ciseaux : ciseaux droits, ciseaux sculpteurs (qui donnent une alternance régulière de cheveux courts et longs), ciseaux effileurs (pour enlever la masse), ciseaux courbés (pour tracer le tour des oreilles) ;
  • le rasoir : pour raser, effiler voire couper ;
  • la tondeuse : elle permet de faire des coupes de longueurs différentes, les pattes, les contours d’oreilles, les nuques, de tailler les barbes et les moustaches et tracer le contour des lèvres ;
  • le sèche-cheveux : permet de sécher les cheveux à l’aide d’air chaud tiède voire froid ;
  • le séchoir de mise en plis : permet de sécher une mise en plis ;
  • le fer à boucler : permet de créer des textures dans les cheveux, de manière temporaire ;
  • le fer à lisser : permet de lisser les cheveux en leur donnant une déformation temporaire de façon à avoir une chevelure lisse et soyeuse ;
  • le stérilisateur : pour stériliser le matériel comme les ciseaux et/ou peignes après chaque utilisation ;
  • le petit matériel : bigoudis, rouleaux, pinces d’épingles, vaporisateur, balai à cou, sépare-mèche, pinceaux, palettes, aluminium, cellophane, cotons, peignoirs, serviettes, tabliers, etc.

Les différentes techniques utilisées par un coiffeur

Le shampoing

Le coiffeur doit en premier lieu sélectionner le shampoing en fonction de l’état du cuir chevelu et des cheveux. 

Pour réaliser un shampoing parfait, le coiffeur applique une noisette de produit sur les cheveux mouillés et masse le cuir chevelu du bout des doigts en faisant bien mousser le shampooing. Il rince ensuite abondamment les cheveux et procède à un deuxième shampooing, toujours en massant légèrement le cuir chevelu. Il rince à nouveau les cheveux jusqu’à ce qu’ils crissent sous les doigts. Si c’est possible : il finit par un jet d’eau froide pour resserrer les écailles du cheveu et donner de la brillance.

La coupe homme

coupe hommes

Diverses coupes hommes peuvent être réalisées par le coiffeur

  • le dégradé Caesar : cheveux coupés très court sur les côtés, derrière et plus haut sur le dessus ;
  • la coupe haute et serrée : rasée sur les côtés et très court sur le dessus. C’est la coupe militaire ;
  • le Princeton : c’est un dégradé sur les côtés et l’arrière avec une petite longueur sur le dessus (n’excédant pas 5 cm) ;
  • la crête : c’est la même chose que le Princeton mais avec plus de longueur et un dégradé plus marqué.

La coupe femme

coupe femme

Le coiffeur la fera en fonction de la forme du visage :

  • visage ovale : tous les types de coiffures peuvent être envisagés ;
  • visage rond : on conseillera une coupe dégradée sur le dessus pour donner de la hauteur et de la masse puis affiner les cheveux au niveau des joues pour adoucir la forme du visage ;
  • visage en forme de coeur : ce sera plutôt une coupe plus épurée au dessus avec de la masse au niveau du bas du visage ;
  • visage carré : il faudra adoucir le visage avec des franges, des boucles, des mèches ;
  • visage oblong : faire une frange ou une mèche pour donner l’illusion d’un visage moins long.

Cheveux effilés pour déstructurer une coupe

Pour effiler les cheveux, le coiffeur va alléger la masse capillaire au niveau des pointes et demi-longueurs, à l’aide d’un rasoir ou de ciseaux crantés. Avec l’effilage, l’objectif du coiffeur est de créer du mouvement et de désépaissir la chevelure afin de lui apporter plus de légèreté.

Cheveux dégradés pour créer du relief

Avec cette technique, le coiffeur apporte du volume aux cheveux. Le dégradé va structurer la chevelure grâce à un jeu de longueurs savamment étudié. En se superposant, les mèches vont donner une impression de relief et de densité.

La coloration

La coloration des cheveux passe par l’addition de plusieurs couleurs. Le coiffeur dispose de 3 couleurs primaires et de 3 couleurs secondaires qui forment la base à toute autre couleur. Additionnées ou complétées, elles donnent l’étendue du cercle chromatique. Les couleurs primaires sont : magenta, jaune, cyan. Les couleurs secondaires : rouge, bleu, vert. Le coiffeur doit savoir maîtriser ce cercle chromatique ainsi que les mélanges de couleurs. Il pourra alors créer des couleurs sur-mesures pour ses clients. Il faudra aussi qu’il connaisse aussi la différence entre les couleurs chaudes (rouge et jaune) et froides (bleu et vert) afin que le rendu sur le cheveux soit efficace.

Il existe différentes types de colorations : la coloration à base de plantes, la coloration fugace, la coloration semi-permanente, la coloration demi-permanente, la coloration permanente.

La décoloration et le décapage

Selon les circonstances, le coiffeur peut vous proposer une décoloration ou un décapage. Quelle est la différence entre ces deux techniques ?

La décoloration

La décoloration permet d’éclaircir les cheveux naturels en donnant un fond d’éclaircissement qui pourra être recoloré ou conservé. Une coloration d’oxydation est capable d’éclaircir des cheveux naturels de 3 voir 4 tons avec les colorants éclaircissants. Au delà il faut effectuer une décoloration qui sera capable d’éclaircir jusqu’à 7 tons. Une décoloration peut être appliquée de façon partielle ou totale. Les fonds d’éclaircissement obtenus sont toujours chauds et peuvent être recolorés.

Le décapage

Le décapage des cheveux (appelé aussi démaquillage des cheveux, nettoyage des cheveux, gommage capillaire) est un traitement à l’aide d’agents oxydants. Il consiste à retirer les pigments de couleur ou les résidus de produits colorants qui ont été ajoutés de façon artificielle aux cheveux. Ce décapage peut être partiel ou total.

La différence entre le décapage et la décoloration

Le décapage et la décoloration sont toutes les deux des techniques d’éclaircissement des cheveux qui se servent d’agents oxydants. Le décapage s’attaque uniquement aux pigments artificiels apportés par une coloration. La décoloration vise quant à elle les pigments naturels des cheveux : elle ouvre les écailles des cheveux pour éliminer leur couleur afin qu’ils deviennent bien plus clairs que ce soit pour un balayage ou des mèches, par exemple. Quant au décapage, il n’est efficace que quand il existe des résidus de colorations à retirer ; les cheveux sont ainsi éclaircis, mais ils ne perdent pas forcément toute leur couleur.

Le balayage et les mèches

Le balayage

Le Balayage, naturel et discretest une technique qui permet de créer des reflets dans la chevelure et d’éclaircir légèrement une couleur. Le coiffeur va sélectionner de fines mèches et les éclaircir ou les foncer. Le balayage n’est donc pas forcément synonyme d’éclaircissement. 

Les mèches

Les mèches, visibles et prononcées : c’est une technique qui consiste également à créer des reflets pour illuminer votre chevelure. Mais les mèches colorées par le coiffeur sont beaucoup plus larges et marquées que pour un balayage afin de créer davantage de contraste.

La permanente

La permanente est une technique de coiffure qui vise à un maintien permanent de boucles formées à l’aide de produits chimiques. Le coiffeur va enrouler les cheveux autour de rouleaux, de bigoudis et apposer un produit qui viendra modifier l’ondulation des cheveux.

Le brushing

Le brushing est une mise en forme temporaire de la chevelure. Le coiffeur brosse les cheveux mouillés, mèche à mèche, tout en les chauffant au moyen d’un sèche-cheveux.

Le défrisage

Le défrisage appelé aussi lissage consiste à défriser les cheveux grâce à l’action chimique et physique du défrisant

Le coiffeur peut faire deux types de défrisage :

  • le défrisage alcalin (supprime les atomes de soufre des liaisons cystine du cheveu) ;
  •  le défrisage thiolé (fonctionne comme la permanente mais avec des produits plus denses (support crème) pour guider les cheveux, en rompant les liaisons cystine dans un premier temps et en les fixant dans leur nouvelle forme dans un second temps).

La mise en plis

La mise en plis est une technique qui permet de donner aux cheveux mouillés la forme qu’ils garderont une fois secs. Le coiffeur va enrouler les cheveux mouillés sur des rouleaux ou avec des pinces. Ils seront ensuite séchés sous un séchoir, afin de leur faire garder leur forme jusqu’au prochain shampoing.

Un salon de coiffure, un coiffeur, un professionnel de la coiffure

En poussant la porte d’un salon de coiffure, vous irez à la rencontre d’un coiffeur, un professionnel de la coiffure qui saura vous donner des conseils personnalisés. En fonction de la nature de vos cheveux, le coiffeur saura les produits et les techniques qu’il peut utiliser. En fonction de votre visage, il vous proposera une coiffure unique, une coiffure facile, une coiffure tendance, une coiffure courte, une coiffure cheveux mi long, une coiffure cheveux long, une coiffure tresse africaine… Pour votre coiffure mariage, il saura mettre en valeur votre chevelure. Vous serez ainsi la plus belle en ce beau jour. Quant à vous messieurs, vous n’êtes pas en reste : coiffure dégradé homme, coiffure homme court, coiffure tendance homme… Il saura prendre soin aussi de votre barbe. Il sera aussi de très bon conseil pour une coiffure enfant

Aller dans un salon de coiffure, c’est l’occasion de s’occuper un peu de soi, de s’octroyer un moment cocooning, de se faire du bien. C’est aussi l’occasion de passer un moment convivial avec un artisan du cheveu.

Si vous êtes partant, si vous êtes à la recherche d’un coiffeur, d’un artisan du cheveu, venez à la découverte de nos adhérents et découvrez leurs bons plans du moment, leurs promotions !

à lire également

Contrôle technique

La première voiture date des années 1886. Karl Benz va équiper un tricycle avec un moteur à explosion fonctionnant au pétrole.

Prêt-à-porter

Les assurances France : assurance voiture, assurance habitation, assurance santé, assurance prévoyance, assurance vie, assurance professionnelle…

Assurances

Les assurances France : assurance voiture, assurance habitation, assurance santé, assurance prévoyance, assurance vie, assurance professionnelle…