villes

Bourg-en-Bresse

Vue sur le théâtre de Bourg-en-Bresse.

Bien faire son shopping à Bourg-en-Bresse

Bons plans, bons de réduction, promotions, soldes, ventes privées vous attendent chez les artisans-commerçants Burgiens. Mais, où les trouver ?

Vous les trouverez sur les multiples marchés de Bourg-en-Bresse et au niveau du centre ville.

Shopping dans les quartiers commerçants Burgiens

La ville de Bourg-en-Bresse possède 19 associations de commerçants :

  • Amicale de la rue Bichat ;
  • Amicale des commerçants Bernard, Carriat, Verdun ;
  • Association Avenue Amédée Mercier ; 
  • Association boutiques Notre-Dame ;
  • Association de promotion du boulevard de Brou ;
  • Association des 4 Rues ;
  • Association des artisans bouchers charcutiers des services de l’abattoir de Bourg-en-Bresse ;
  • Association des commerçants de l’avenue et des rues adjacentes (A.C.A.R.A) ;
  • Association des commerçants du centre commercial intermarché ; 
  • Association pour la promotion des foires et salons professionnels de l’Ain ; 
  • Centre commerces Bourg ;
  • Fédération des Unions d’artisans et de commerçants de l’Ain (F.E.U.D.A.C.01) ;
  • Group’ain Libreco ;
  • Joffre animation ;
  • Les commerçants de l’avenue Jean Jaurès ;
  • Les professionnels du jardin et de l’animalerie Rhône-Alpes réunis ;
  • Lorraine Street ;
  • Quartier Maginot Animation ;
  • Vitrines Pioda Grenouillère.

Tous les adhérents de ces associations de commerçants-artisans appartiennent aux disciplines habituelles : boulangerie, pâtisserie, chocolaterie, boucherie, charcuterie, volailler, traiteur, tripier, biscuiterie, épicerie spécialisée, magasin bio, magasin de vêtements (femme, homme, enfants), chaussure, accessoire de mode, bijouterie, horlogerie, bagerie, sacs, lingerie, décoration intèrieure, arts de la table, sport, loisirs, jeux, informatique, high tech, électroménager, meubles, cuisine, literie…, hôtel, restaurant, restauration rapide, food truck…, garagiste, etc. 

Vous pouvez les retrouver parmi nos adhérents burgiens en consultant notre site lesratsmalins. En quelques clics, vous obtiendrez la fiche d’un professionnel avec les renseignements suivants ; nom, coordonnées, descriptif détaillé de son activité avec des photos voire une vidéo, ses services, ses liens (site internet, réseaux sociaux comme Facebook, instagram, twitter, youtube), ses bons plans du moment : bons de réduction, promotion, Black Friday, déstockage, vente flash, vente privée, etc. Vous aurez la possibilité de communiquer avec eux via un formulaire de contact.

Bourg-en-bresse, une ville riche à tout point de vue : patrimoine historique, architectural, gastronomie… mais aussi en marchés hebdomadaires, en commerces de proximité. Une ville faite pour le shopping !

Les marchés hebdomadaires de Bourg-en-Bresse

La ville de Bourg-en-Bresse a plusieurs marchés hebdomadaires. 

  • le marché de Jean Macé : mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche de 8 h à 13 h ;
  • le marché du quartier des Vennes : dimanche de 8 h à 13 h ; 
  • le marché du centre ville : mercredi de 8 h à 13 h ;
  • le marché place du champs de foire : mercredi, samedi de 8 h à 13 h.

Ces marchés sont l’occasion de privilégier le circuit court, les petits producteurs, les produits du terroir, l’artisanat local…

bourg-en-bresse

Catégories

Artisans du Bâtiment
Beauté-Santé-Sports
Maison & Décoration
Mode & Accessoires
Multimédia
Saveurs & Goûts
Se Déplacer
Se Loger
Se Restaurer
Services
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Bourg-en-Bresse : capitale de la Bresse

Bourg-en-Bresse est située dans le département de l’Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie des 74 communes de l’EPCI de CA du Bassin de Bourg-en-Bresse. Capitale de la Bresse au XVe siècle, cette ancienne place forte de l’époque féodale garde des traces de cette époque. Ville d’art et d’histoire, Bourg-en-Bresse est une cité qui vaut le détour avec ses quartiers anciens de la ville, ses maisons médiévales à colombages, ses façades de pierre garnies de balcons en fer forgé (XVIIIe ) et ses hôtels particuliers. Elle compte de nombreux édifices remarquables comme le Monastère Royal de Brou (monument préféré des français en 2014), l’Apothicairerie de l’hôtel-Dieu (avec son laboratoire resté en l’état), la Cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation de Bourg-en-Bresse (avec sa statue de la vierge noire), etc. La Bresse possède un patrimoine rural de toute beauté : les fermes bressanes. Les visiter permet de se plonger dans la vie quotidien des paysans bressans d’autrefois,d’admirer le patrimoine architectural rural, de voir des expositions (costumes traditionnelles, coiffes bressanes, matériel agricole, etc.). En outre, Bourg-en-Bresse est une ville festive. Tous les ans se déroulent les Glorieuses de Bresse, le Salon gastronomique de Bourg-en-Bresse, la fête foraine de la Saint-Martin. La cité burgienne est une ville où le “bien manger” est important. On peut y déguster quelques spécialités comme la fondue bressane, la galette de Pérouges, etc. mais surtout les volailles de Bresse AOC. L’emblématique poulet de Bresse AOC est sans nul doute l’invité de marque des grandes tables et il a inspiré de nombreux grands chefs cuisiniers étoilés. Bourg-en-Bresse est aussi la cité du shopping. Pour le circuit court, vous avez les marchés hebdomadaires avec les producteurs locaux, les produits du terroirs, l’artisanat local, etc. Comme le montre ses 19 associations d’artisans-commerçants, Bourg-en-Bresse est riche en commerces. C’est la ville idéale pour faire du shopping, dénicher les bons plans : bon de réduction, promotion… Venez à la rencontre de nos adhérents burgiens, de belles surprises vous attendent !

Intercommunalité-Métropole de CA du Bassin de Bourg-en-Bresse

L’EPCI de CA du Bassin de Bourg-en-Bresse est composé de 74 communes : Attignat, Beaupont, Bény, Béréziat, Bourg-en-Bresse, Buellas, Certines, Ceyzériat, Nivigne et Suran, Cize, Coligny, Confrançon, Cormoz, Corveissiat, Courmangoux, Courtes, Bresse Vallons, Curciat-Dongalon, Curtafond, Dompierre-sur-Veyle, Domsure, Drom, Druillat, Foissiat, Grand-Corent, Hautecourt-Romanèche, Jasseron, Jayat, Journans, Lent, Lescheroux, Malafretaz, Mantenay-Montlin, Marboz, Marsonnas, Meillonnas, Bohas-Meyriat-Rignat, Montagnat, Montcet, Montracol, Montrevel-en-Bresse, Péronnas, Pirajoux, Polliat, Pouillat, Ramasse, Revonnas, Saint-André-sur-Vieux-Jonc, Saint-Denis-lès-Bourg, Saint-Didier-d’Aussiat, Saint-Étienne-du-Bois, Saint-Jean-sur-Reyssouze, Saint-Julien-sur-Reyssouze, Saint-Just, Saint-Martin-du-Mont, Saint-Martin-le-Châtel, Saint-Nizier-le-Bouchoux, Saint-Rémy, Saint-Sulpice,Saint-Trivier-de-Courtes, Salavre, Servas, Servignat, Simandre-sur-Suran, Tossiat, La Tranclière, Val-Revermont, Vandeins, Verjon, Vernoux, Vescours, Villemotier, Villereversure, Viriat.

les rats malins

Le fonctionnement

Vous êtes un particulier

Le lieu

où chercher ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le besoin

Quel service ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Prise de contact

finalité

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Ce qu’il faut visiter à Bourg-en-Bresse ?

Monastère Royal de Brou

Le monastère Royal de Brou, élu monument préféré des français en 2014 à l’occasion des Journées du patrimoine, est composé de bâtiments monastiques s’articulant autour d’une église et de trois cloîtres.. Le monastère Royal de Brou fut bâti entre 1505 et 1532 grâce à Marguerite D’Autriche. L’église est un chef d’œuvre du gothique flamboyant, unique en France. Elle devait servir d’écrin à trois tombeaux : ceux de Philibert le Beau et de sa mère Marguerite de Bourbon, et le sien propre. Tels des joyaux, ces tombeaux sont remarquables de part leurs sculptures en marbre blanc de Carrare, en albâtre de Saint-Lothain (Jura), en pierres noires de Belgique et de Suisse. Les bâtiments monastiques devaient accueillir les moines augustins chargés de prier pour les princes enterrés dans l’église. Les trois cloîtres sont de toute beauté avec leurs galeries basses et leurs galeries hautes. On peut également admirer de vastes salles capitulaires, un réfectoire et les anciennes cuisines voûtés d’ogives. À l’étage, on peut voir de spacieuses cellules abritant aujourd’hui un musée de Beaux-Arts et d’arts décoratifs.

Les Fontaines de l’Hôtel de Ville de Bourg-en-Bresse

Les Fontaines de l’Hôtel de Ville de Bourg-en-Bresse sont à l’entrée de l’hôtel de ville. De chaque côté de la porte d’entrée, on peut observer une fontaine  murale comportant une tête de lion surplombant un bassin semi circulaire. Elles sont en pierre de Dom et sont l’œuvre de Jean-Marie Friot. Elles sont alimentées par la source de la Galcière, située sous l’hôpital Emile Pélicand.

Apothicairerie de l'hôtel-Dieu

L’hôtel-Dieu est un site remarquable situé près du monastère royal de Brou. Sa construction commence en 1782 selon les plans de Pierre-Adrien Pâris, architecte renommé du XVIIIe siècle, ayant œuvré pour Louis XVI. Néanmoins, c’est l’architecte bressan Gaspard Chauverêche qui va superviser les travaux jusqu’en 1790. Le bâtiment de l’hôtel-Dieu s’organise autour d’un vaste cloître, surmonté du dôme de la chapelle. Propriété du centre hospitalier de Bourg-en-Bresse, il est toujours en activité et c’est désormais une maison de repos et de retraite. Dans son aile sud, il renferme un véritable trésor : l’Apothicairerie. La visiter, c’est le moyen de se replonger dans un univers particulier : celui des hôpitaux d’autrefois. 

L’Apothicairerie de l’hôtel-Dieu, construite à la fin du XVIIIe siècle, est composée d’un ensemble de trois pièces : “l’officine”, “l’arrière-boutique” et “le laboratoire”.

Sur ses boiseries styles Louis XV et Louis XVI, l’officine de l’Apothicairerie de Bourg-en-Bresse expose une impressionnante collection de faïences, de boîtes et de verrines. Sa pharmacopée d’antan nous révèle des composés mystérieux comme la poudre de cloportes, le vitriol, les yeux d’écrevisse…Ses mille contenants contiennent encore les substances soignantes d’autrefois. On peut y admirer sept pots de monstre arborant les noms des plus grands remèdes, plusieurs balances, deux trébuchets et une vitrine plus contemporaine présentant une collection d’instruments médicaux.

L’arrière-boutique de l’Apothicairerie de Bourg-en-Bresse renferme les premiers pots de faïence,  symboles des apothicaires : les pots canon ou chevrettes et une bibliothèque des savoirs composée d’ouvrages anciens, dont certains remontent au XVIIème siècle.

Quant au laboratoire de l’Apothicairerie de Bourg-en-Bresse , c’est une pièce exceptionnelle avec des équipements uniques car tout est resté comme l’origine : alambics et bouilloire en cuivre, mortiers, vaisselle en étain, pressoir à vis, etc. Certains objets proviennent même d’un précédent hôpital établi en centre-ville au milieu du XVIIe siècle. Sans nul doute, la pièce maîtresse de ce laboratoire est le fourneau avec son col de cygne en laiton et minutieusement ouvragé. Celui-ci rappelle que l’apothicairerie disposait de l’eau courante. Pour l’époque, c’était un luxe ! On peut y admirer également une belle horloge qui est un magnifique exemplaire de mobilier bressan avec sa loupe de frêne, et le tableau de L’Annonciation,  œuvre du célèbre peintre burgien du XVIIe siècle, Benoît Alhoste.

Cathédrale Notre-Dame de l'Annonciation de Bourg-en-Bresse

La Cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation de Bourg-en-Bresse, construite au XIIe siècle,  fut pendant longtemps la seule église paroissiale des Burgiens après la suppression de la paroisse Saint-Pierre. De 1515 à 1534, elle sera le siège de l’éphémère diocèse de Bourg. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis le 21 décembre 1914. Elle est élevée au rang de co-cathédrale du diocèse de Belley-Ars en 1992. Elle abrite de nombreuses oeuvres d’art dont la célèbre statue de la Vierge-Noire. La Cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation de Bourg-en-Bresse se repère de loin grâce à son clocher et ses cloches. Celles-ci sont au nombre de 23 dont 6 sont électrifiées. Les 17 autres sont raccordées au carillon par un système de marteaux mécaniques ou de palpeurs. Le carillon de Notre-Dame est le seul carillon rhônalpin à posséder encore son clavier à grosses touches de piano. Parmi les 23 cloches que comptent le beffroi, la plus spectaculaire est bien sûr le bourdon de Notre-Dame du fait de son poids (3 953 kg pour un diamètre de 1.87 m), de son battant de 214 kg et de ses nombreuses inscriptions et ornementations. Il est divisé en 7 zones : le sommet, le cerveau, le listel, la ceinture, le corps, la 6ème zone, la doucine. Quant à l’horloge de la cathédrale, deux génies de près de 4 mètres de hauteur sont disposés de part et d’autre du cadran. La cathédrale Notre-Dame se distingue aussi par ses grandes orgues. Les premières, datant de 1683, ont fait l’objet de multiples transformations, rénovations. Les grandes orgues actuelles comptent 42 jeux répartis sur quatre claviers et un pédalier avec tractions mécaniques.

La Demeure Hugon

La Demeure Hugon est située dans le quartier historique, à deux pas de Notre dame, à l’angle de la rue Gambetta et Victor-Basch. Datant de 1496, la Demeure Hugon ou La maison en bois est classée au titre des monuments historiques depuis le 15 mars 1940. C’est un joli coup d’oeil sur une maison d’époque à colombage.

La Porte des Jacobins

La Porte des Jacobins, construite au XVe siècle, est l’un des derniers vestiges du couvent des dominicains de Bourg-en-Bresse. Elle est classée monument historique depuis le 24 août 1927. Elle est constituée d’un arc brisé comportant d’importantes voussures qui lui donnent une relief très particulier. Cette porte permettait d’accéder  à l’église des Jacobins située dans le Couvent qui fut fondé en 1414 par les Ducs de Savoie. À la droite de la porte, on trouve sur le Culot d’une niche les armoirie des Guyot.

La basilique du Sacré-Coeur de Bourg-en-Bresse

La basilique du Sacré-Coeur de Bourg-en-Bresse, construite dans le quartier de la gare, est dédiée au Sacré-Cœur et dépend du diocèse de Belley-Ars. Cet édifice de style néo-roman avec des influences néo-byzantins, mesure 57 mètres de long,  24 mètres en largeur. Sa nef s’élève à 8,72 mètres. Une rosace de 5 mètres de diamètre éclaire la façade. Le tympan est décoré de mosaïques. Sur fond doré, on aperçoit la figure du Christ en buste et vêtu d’une tunique blanche montrant son Sacré Cœur les bras ouverts. Les flèches sont en béton armé et mesurent cinquante mètres de hauteur. A l’intérieur, on peut découvrir un maître-autel de marbre blanc orné de statuettes datant de 1825 et des vitraux des ateliers Mauméjean datant des années 1935-1939.

La fontaine Bernard

La fontaine Bernard, datant XIXe siècle, trône au centre de la place Bernard à proximité du marché de Bourg-en-Bresse. Construite à l’emplacement de la croix de l’ancien cimetière, elle comprend une douzaine de bouches composées de sculptures de têtes humaines déversant de l’eau dans un bassin circulaire. Au centre, une colonne formée de trois statues de chérubins supporte la vasque. Elle a été construite en 1879 lors du captage des sources de Lent.

Le musée de la mécanographie de Bourg-en-Bresse

Le musée de la mécanographie de Bourg-en-Bresse est un musée consacré aux anciennes machines à écrire, à calculer, comptables, facturières mécaniques et électromécaniques y compris les duplicateurs et premières machines à dicter. Ce musée expose au moins 300 machines et organise des visites commentées avec les explications d’anciens mécaniciens. C’est l’occasion de voir une machine à écrire de 1878 avec toute la gamme, des machines à calculer de la fin du XIXe siècle, les progressions techniques et d’avoir la possibilité d’utiliser certaines machines…

Un patrimoine rural : les fermes bressanes !

Ecomusée "Maison de Pays en Bresse" (Saint-Étienne-du-Bois)

Le Lac d’Annecy est un des lacs les plus propres du monde. C’est un lac majeur du département de Haute-Savoie et le deuxième lac de France après le lac du Bourget qui se trouve dans le département de la Savoie

Plusieurs cours d’eau descendant des montagnes l’alimente comme le Laudon,  la Bornette,  l’Ire, de l’Eau morte, le Biolon… et une puissante source lacustre, le Boubioz. Le lac déverse son trop-plein d’eau dans le Thiou qui alimente le Fier au nord-ouest d’Annecy. Ce dernier va se jeter dans le Rhône.

Le lac d’annecy est entouré de plusieurs massifs : le massif des Bauges à l’Ouest (le Roc des boeufs et le Semnoz), le massif des Bornes à l’Est (les dents de Lanfon, la Tournette avec sa forme de fauteuil et le mont Baron accolé au mont Veyrier). Au sud, se trouve la vallée de Faverges. Au nord, la ville d’Annecy occupe la plaine. 

En dehors d’Annecy, plusieurs villes se trouvent au bord du lac comme Annecy-le-vieux, Veyrier du lac, Menthon Saint Bernard, Talloires, Duingt, Saint Jorioz, sevrier

Les activités sur le lac d’Annecy et aux alentours sont nombreuses : navigation, baignade sur les nombreuses plages, activités sportives (sport de glisse aquatique, sport de glisse d’hiver, etc), randonnées, etc. Avec ses eaux d’une transparence exceptionnelle, ses panoramas uniques sur les montagnes environnantes, le lac d’Annecy est un endroit très réputé, très recherché pour la photographie.

Le domaine des Saveurs - Les Planons (Saint-Cyr-sur-Menthon)

La visite de ce domaine des Saveurs – Les Planons est composé de deux parties. Il y a la partie musée qui présente le mode de vie, le costume traditionnel accompagné de la coiffe bressane, de  magnifiques émaux bressans, la gastronomie locale et étoilée…, et l’emblématique poulet de Bresse.

L’autre partie concerne la ferme des Planons implantée sur un domaine de 48 hectares. Elle est classée Monument historique. C’est l’exemple parfait de l’architecture de la Bresse avec sa cour spacieuse, ses vastes dépendances, ses galeries rythmées par des arcades et sa cheminée sarrasine. La visite de cette ferme nous transporte en 1784 dans la vie quotidienne d’une famille paysanne. Matériels agricoles, machines, expositions complètent la visite. 

Vous ne pourrez éviter l’hôte de choix du domaine des Saveurs : le célèbre poulet de Bresse à pattes bleues. Dans la boutique du musée, vous trouverez des produits gastronomiques estampillés “Saveurs de l’Ain“.

Ferme de la Forêt (Courtes)

La ferme de la Forêt abrite un intérieur traditionnel bressan du XIXe siècle avec ses objets du quotidien, son mobilier, etc. Cette visite permet de découvrir les coutumes locales. On peut également voir une grange, une collection de vieux outils, des machines agricoles et un jardin potager, un verger avec ses variétés anciennes, des cultures de maïs et de chanvre.

La ferme du Sougey (Montrevel-en-Bresse)

La ferme du Sougey est composée de 4 bâtiments : un corps de logis meublé, un bâtiment d’exploitation avec une grange et des petits étables, un four avec des porcheries et une grande étable occupant presque la totalité d’un bâtiment. Cette ferme est bel exemple d’architecture bressane. En la visitant, vous verrez des expositions d’outils d’époque et de costumes. Une salle de classe y est reconstituée. Elle possède deux mares, un verger conservatoire de pommiers et de poiriers, un sentier d’interprétation sur la volaille de Bresse, un bocage comportant 6 km de haies et de grandes allées bordées de chênes centenaires, classé espace naturel sensible ENS.

les rats malins

Le fonctionnement

Vous êtes un professionnel

Le lieu

où chercher ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le besoin

Quel service ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Prise de contact

finalité

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Manifestations à Bourg-en-Bresse

Glorieuses de Bresse

Les Glorieuses de Bresse : c’est un concours se déroulant traditionnellement en décembre et dans quatre communes de la Bresse dont trois dans l’Ain (Montrevel-en-Bresse, Bourg-en-Bresse et Pont-de-Vaux) et une dans la Saône et Loire (Louhans). But de ce concours : distinguer et de classer qualitativement des volailles de Bresse.

Salon gastronomique de Bourg-en-Bresse

Le salon gastronomique de Bourg-en-Bresse a lieu vers la mi-novembre. Ce salon, c’est 5 jours de convivialité et de gourmandise : vins et gastronomie Française et internationale avec 150 exposants, plus de 2000 produits régionaux mis en valeur et de nombreuses animations (battles de chefs, démonstrations, ateliers culinaires participatifs, concours, ateliers enfant, espace Saveurs de l’Ain, etc.)

Fête agricole de la Saint-Martin

La fête agricole de la Saint-Martin est apparue au Haut Moyen-Âge. Fêtée jusqu’à la fin de la Grande Guerre, la fête de la Saint-Martin était autrefois l’occasion pour les valets et les servantes de ferme de changer de maîtres et de se “louer” à d’autres. Elle est toujours célébrée en Bresse le 11 novembre, elle correspond encore au versement de certaines redevances telles que les baux et fermages. 

Cette fête est l’occasion de faire un bon repas. En effet, comme l’indique la chanson “La Fazche de la Sè Martin” (La Foire de la Saint-Martin) en patois bressan : “Mé pre bien quemèche lo féta, Alin nous zè va bien gueuto” (“Mais pour bien commencer la fête, Allons-nous en bien manger”

C’est également l’occasion d’entonner la chanson de la Saint-Martin. En Bresse, cette chanson est considérée comme l’une des chansons les plus populaires et les plus traditionnelles. On compte au moins sept versions de cette chanson. En voici une. 

             La Saint-Martin

Saites vou ce que je bavou

Quan je sis de ma mason ?

Neutron vole, pi la maîtrecha,

De bon vin blan ;

Et pi ma de la pequeta,

Peuvrou Zan.

Tra la la …

              La Saint-Martin (en français)

Savez-vous ce que je bois,

Quand je suis dans ma maison ?

Notre valet, puis la maîtresse

De bon vin blanc :

Et puis moi de la piquette, 

Pauvre Jean,

De nos jours, la fête de la Saint-Martin  reste une fête populaire importante, une grande fête foraine avec des attractions durant deux semaines.

Que peut-on manger à Bourg-en-Bresse ?

Á Bourg-en-Bresse, on peut déguster les fameuses grenouilles de la Dombes, les vins du Bugey, de délicieuses quenelles nappées d’écrevisses et de sauce Nantua, le bleu de Bresse, crème et beurre de Bresse AOC, fondue bressane, Comté, la galette de Pérouges, la tarte à la praline… et le légendaire Poulet de Bresse AOP.

Le volaille de Bresse AOP : c’est la seule volaille (poulet, poularde, chapon) à posséder une Appellation d’Origine Protégée (AOP). On le déguste traditionnellement pendant les fêtes de fin d’année. La poularde de Bresse est présentée roulée dans une toile végétale (un savoir-faire ancestral bressan) qui est cousue à l’aiguille pour former un corset dans lequel elle est serrée très fortement. Ce qui permet d’optimiser la tendreté de sa chair. Elle est pourvue d’un étiquetage commercial présentant la qualité de volaille AOP. Elle se reconnaît facilement par ses codes couleurs. Pattes d’un gris bleuté dit bleu acier et bague aux nom, prénom et adresse du producteur, apposée à la patte gauche de la volaille. Elle se caractérise par un plumage entièrement blanc, une crête rouge, simple, à grandes dentelures, des barbillons rouges, des oreillons blancs ou sablés de rouge. Elle est reconnaissable aussi par le scellé tricolore pincé à la base du cou aux nom et prénom ou raison sociale de l’expéditeur ayant préparé la volaille. La qualité exceptionnelle de la volaille de bresse repose essentiellement sur trois facteurs : un rendement élevé en chair (longueur et largeur des filets, rondeurs des pilons) , la tendreté (chair tendre, fondante) et la sapidité (goût délicat). Elle est délicieuse simplement rôtie au four. Elle a inspiré de grands de grands noms de la gastronomie française d’où des recettes fabuleuses comme par exemple celle de Georges Blanc, né à Bourg-en-Bresse, grand chef cuisinier au  village de Vonnas, un des plus beaux villages fleuris de France en plein cœur de la Bresse : “Suprême de Poularde de Bresse aux morilles et asperges, sabayon au vin jaune et épices douces”.

La crème et le beurre de Bresse AOC : beurre et crème de la région naturelle et historique de la Bresse bénéficiant d’une AOC depuis le 26 janvier 2012. En 2014, la crème et le beurre de Bresse deviennent une appellation d’origine protégée (AOP).

La fondue bressane est une variante de la fondue bourguignone : des morceaux de volaille pré-coupés (poulet, dinde…), sont trempés dans du jaune d’œuf, puis recouverts de chapelure. Piqués au bout d’une fourchette à fondue, ils sont plongés dans l’huile bouillante d’un caquelon puis consommés avec un choix de différentes sauces. On peut l’accompagner d’un gratin dauphinois et de salade. 

Le bleu de Bresse est un fromage à pâte persillée et au lait de vache au goût peu prononcé, fondant et crémeux. C’est un fromage au lait de vache pasteurisé.

La galette au sucre de Pérouges est un type de tarte au sucre constituant une spécialité culinaire de la cité médiévale de Pérouges. Elle a été crée par Marie-Louise Thibaut et son mari qui reprennent l’hostellerie du Vieux Pérouges en 1912. Ils découvrent une ancienne recette locale, l’adapte et crée ainsi la galette au sucre de Pérouges appelée aussi tarte pérougienne ou galette pérougienne.

La tarte aux pralines ou tarte à la praline est un dessert de type tarte, spécialité culinaire lyonnaise qui utilise la praline comme ingrédient central.