villes

Aurillac

Le shopping chez les commerçants-artisans aurillacois

Bons plans, bons de réduction, promotions, soldes, ventes privées vous attendent chez les artisans-commerçants aurillacois. Mais, où les trouver ?

Vous les trouverez sur les multiples marchés de Aurillac et au niveau du centre ville.

Les commerçants-artisans aurillacois

Vous en trouverez dans tous les domaines : commerces de bouches, restauration, prêt-à-porter, arts de la table, électroménager, etc.

Une grande partie se trouvent dans le centre ville de Riom (rue du commerce, rue Saint Amable, les principaux boulevards, etc.)  L’association des commerçants du centre ville de Riom, Riom Centre, regroupe une centaine d’adhérents. Association dynamique qui propose de nombreux évènements pour promouvoir le commerce de proximité. 

Vous avez également les commerces Riom Sud qui sont situés dans le centre commercial Carrefour Riom Sud.


Riom est une ville dynamique, riche en histoire et en patrimoine, festive et comme par le passé, une ville commerciale. Venez découvrir nos adhérents en voyageant sur le site lesratsmalins et consultant leur annonce. Vous saurez tout sur leur activité, leurs services, sur leurs liens et ce qu’ils proposent : bons plans, bon de réduction, promotions, ventes privées, leurs périodes de soldes, jeux concours, etc.

Interieur d'une boutique de vetements pour homme.

Les commerçants-artisans aurillacois

Vous en trouverez dans tous les domaines : commerces de bouches, restauration, prêt-à-porter, arts de la table, électroménager, etc.

Une grande partie se trouvent dans le centre ville de Riom (rue du commerce, rue Saint Amable, les principaux boulevards, etc.)  L’association des commerçants du centre ville de Riom, Riom Centre, regroupe une centaine d’adhérents. Association dynamique qui propose de nombreux évènements pour promouvoir le commerce de proximité. 

Vous avez également les commerces Riom Sud qui sont situés dans le centre commercial Carrefour Riom Sud.


Riom est une ville dynamique, riche en histoire et en patrimoine, festive et comme par le passé, une ville commerciale. Venez découvrir nos adhérents en voyageant sur le site lesratsmalins et consultant leur annonce. Vous saurez tout sur leur activité, leurs services, sur leurs liens et ce qu’ils proposent : bons plans, bon de réduction, promotions, ventes privées, leurs périodes de soldes, jeux concours, etc.

Les commerces centenaires d’Aurillac

La cité aurillacois veut mettre en avant ses commerces centenaires, emblématiques de l’activité locale, porteurs d’un savoir-faire ou d’une tradition. Ces commerces, souvent familiaux : Distillerie, bijouterie, parapluie, crémerie, fromagerie, coutellerie, alimentation, boucherie, traiteur, café, brasserie, hôtel… ont marqué pendant des décennies l’histoire de la ville d’Aurillac.

Pour faire connaître ces commerces centenaires, l’office de tourisme organise des visites guidées : “Découverte des savoir-faire d’Aurillac”. Ce circuit dans le centre-ville historique dure 3 h et permet de découvrir les 30 commerces centenaires aurillacois. Un dépliant sera mis à votre disposition avec la liste de ces commerces et un plan du centre-ville avec l’emplacement numéroté de ceux-ci.

rue commerçante

Les commerces centenaires d’Aurillac

La cité aurillacois veut mettre en avant ses commerces centenaires, emblématiques de l’activité locale, porteurs d’un savoir-faire ou d’une tradition. Ces commerces, souvent familiaux : Distillerie, bijouterie, parapluie, crémerie, fromagerie, coutellerie, alimentation, boucherie, traiteur, café, brasserie, hôtel… ont marqué pendant des décennies l’histoire de la ville d’Aurillac.

Pour faire connaître ces commerces centenaires, l’office de tourisme organise des visites guidées : “Découverte des savoir-faire d’Aurillac”. Ce circuit dans le centre-ville historique dure 3 h et permet de découvrir les 30 commerces centenaires aurillacois. Un dépliant sera mis à votre disposition avec la liste de ces commerces et un plan du centre-ville avec l’emplacement numéroté de ceux-ci.

aurillac

Catégories

Artisans du Bâtiment
Beauté-Santé-Sports
Maison & Décoration
Mode & Accessoires
Multimédia
Saveurs & Goûts
Se Déplacer
Se Loger
Se Restaurer
Services
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Aurillac: la capitale commerciale et touristique de la Haute-Auvergne

La ville d’Aurillac est la préfecture du département du Cantal, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ville aux origines gallo-romaine, elle est la capitale historique de la Haute-Auvergne. Aurillac est une ville moderne édifiée autour de vieux quartiers aux ruelles étroites. Elle est traversée par la Jordanne, “la rivière aux paillettes d’or”. Est-ce une légende ? Qui sait ? En déambulant dans les petites rues aurillacoises, vous rencontrerez peut-être un personnage célèbre : Gerbert D’Aurillac dit le savant Gerbert qui se trouve être aussi le pape Sylvestre II (premier pape de la chrétienté), “le pape de l’an mil”. Aurillac renferme quelques pépites architecturales comme le château Saint-Etienne qui abrite le Muséum des Volcans. Le Pays d’aurillac est un pays au patrimoine naturel richissime, aux multiples facettes, avec entre autre, le célèbre Puy Mary qui culmine à 1 783 mètres d’altitude. C’est un sommet des monts du Cantal, vestige du plus grand stratovolcan d’Europe, labellisé grand site de France. Une autre facette : c’est le pays des grandes espaces où vous pouvez vous ressourcer, renouer avec la nature avec au programme : randonnée pédestre, VTT, golf, nautisme, escalade, etc. Un bonheur à l’état pur ! En hiver, les amoureux des sports de glisse, de ski, de randonnées hivernales pourront  s’étourdir à la “station du Lioran”. Après vos exploits sportifs, vous pourrez goûter aux plaisirs de la table en dégustant des spécialités cantaliennes. Aurillac est également une ville festive avec son Festival International de Théâtre de Rue. En outre, la cité aurillacoise était autrefois la capitale du parapluie. Elle est riche en petits commerces, en petits artisans.

les rats malins

Le fonctionnement

Vous êtes un particulier

Le lieu

où chercher ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le besoin

Quel service ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Prise de contact

finalité

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Que visiter à Aurillac ?

Château Saint-Etienne - Muséum des volcans

Le château Saint-Étienne, berceau de la ville d’Aurillac, fût plusieur fois détruit et reconstruit. De l’ancien château fort Saint-Étienne, il ne reste plus que la tour carrée. Actuellement, il abrite le Muséum des Volcans. Ce musée, labellisé “Musée de France”, est situé dans une des ailes du château. Il présente l’histoire géologique et écologique du cantal et les découvertes volcaniques d’Auvergne et du monde. Une exposition permanente permet une découverte ludique et interactive du fonctionnement de la terre et d’un phénomène indissociable de l’histoire du cantal : le volcanisme. Maquettes, films, bornes vidéo complètent cette exposition. Des expositions temporaires sur des thématiques scientifiques variées sont également proposées.

Église Notre-Dame-aux-Neiges

L’église Notre-Dame-aux-Neiges est située à l’emplacement du couvent des Cordeliers, fondé au XIIIe siècle. De l’’église édifiée au XIVe siècle puis détruite et ensuite reconstruite au XVIe siècle, il ne reste plus que le portail ouest et la sacristie à voûtement gothique en palmier. On lui a donné ce nom en souvenir de la libération d’Aurillac le 5 août 1581, jour de célébration de Marie des Neiges. Selon les dires, la Vierge aurait fait neiger et ainsi permis aux catholiques de repousser les protestants. On peut admirer dans la sacristie : une Vierge noire du XVIIe siècle et une Vierge en marbre du XVIIIe.

Musée d’art et d’archéologie

Le musée d’art et d’archéologie, labellisé “Musée de France” est situé dans le centre ville, dans les bâtiments des anciens haras nationaux. Pour la partie art, il propose des tableaux, des sculptures exposés chronologiquement du Moyen-âge à nos jours. Au premier étage, la partie archéologie présente l’histoire du Cantal depuis la préhistoire. On y trouve la reconstitution d’un intérieur cantalien traditionnel. Quant au rez-de-chaussée, il est réservé à la fabrication du parapluie, fleuron de l’industrie locale.

Château Saint-Etienne - Muséum des volcans

Le château Saint-Étienne, berceau de la ville d’Aurillac, fût plusieur fois détruit et reconstruit. De l’ancien château fort Saint-Étienne, il ne reste plus que la tour carrée. Actuellement, il abrite le Muséum des Volcans. Ce musée, labellisé “Musée de France”, est situé dans une des ailes du château. Il présente l’histoire géologique et écologique du cantal et les découvertes volcaniques d’Auvergne et du monde. Une exposition permanente permet une découverte ludique et interactive du fonctionnement de la terre et d’un phénomène indissociable de l’histoire du cantal : le volcanisme. Maquettes, films, bornes vidéo complètent cette exposition. Des expositions temporaires sur des thématiques scientifiques variées sont également proposées.

Église Notre-Dame-aux-Neiges

L’église Notre-Dame-aux-Neiges est située à l’emplacement du couvent des Cordeliers, fondé au XIIIe siècle. De l’’église édifiée au XIVe siècle puis détruite et ensuite reconstruite au XVIe siècle, il ne reste plus que le portail ouest et la sacristie à voûtement gothique en palmier. On lui a donné ce nom en souvenir de la libération d’Aurillac le 5 août 1581, jour de célébration de Marie des Neiges. Selon les dires, la Vierge aurait fait neiger et ainsi permis aux catholiques de repousser les protestants. On peut admirer dans la sacristie : une Vierge noire du XVIIe siècle et une Vierge en marbre du XVIIIe.

Musée d’art et d’archéologie

Le musée d’art et d’archéologie, labellisé “Musée de France” est situé dans le centre ville, dans les bâtiments des anciens haras nationaux. Pour la partie art, il propose des tableaux, des sculptures exposés chronologiquement du Moyen-âge à nos jours. Au premier étage, la partie archéologie présente l’histoire du Cantal depuis la préhistoire. On y trouve la reconstitution d’un intérieur cantalien traditionnel. Quant au rez-de-chaussée, il est réservé à la fabrication du parapluie, fleuron de l’industrie locale.

les rats malins

Le fonctionnement

Vous êtes un professionnel

Le lieu

où chercher ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le besoin

Quel service ?

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Prise de contact

finalité

 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sodales nisl ac metus congue vehicula. Integer eros tellus, pretium sagittis metus nec, efficitur mattis ligula.

Le patrimoine naturel du Pays d’Aurillac

Le Puy Mary - Volcan du Cantal- Grand Site de France

Le Puy Mary, labellisé “Grand Site de France” depuis 2012 est le plus grand volcan d’Europe (2 700 km2). Les agents d’accueil présents dans les Maisons de Site vous guident pour le découvrir. Vous pouvez faire l’ascension à pied uniquement à partir du col du Pas de Peyrol (1 589 mètres): 1 heure de marche aller/retour (dénivelé de 198 mètres).

Le Puy Courny

Le Puy Courny est situé au coeur de l’agglomération aurillacoise, au sommet de la crête qui sépare les vallées de la Jordanne et du Mamou. Au fil des siècles, ce site emblématique aurillacois a su résister à l’extension d’Aurillac comme un îlot de verdure et de nature, aux portes de la ville. Il est intéressant au niveau géologique, pédagogique mais également pour ses milieux naturels (zones boisées, prairies bocagères, mares) ainsi que pour sa faune et sa flore très diversifiées.

Les activités sportives au Pays d’Aurillac

De part sa diversité de paysages, du Puy Mary jusqu’aux confins de l’Aveyron en passant par les rives du Lac de Saint-Etienne-Cantalès et les anciens fiefs des Grimaldi, le Pays d’Aurillac est le lieu rêvé pour faire de la randonnée pédestre, VTT, golf, nautisme, escalade… Activités douces jusqu’aux sports à sensation sont au programme !

Pour les amoureux de sports de glisse, de ski, de randonnées hivernales, vous avez la station de ski du Lioran qui est une petite station familiale nichée au coeur du massif cantalien. Elle s’étend sur 150 hectares à 1160 à 1850 mètres d’altitude. C’est un site au cadre exceptionnel, où vous pourrez , quelque soit la saison, été comme hiver, découvrir une nature préservée au coeur du parc naturel des volcans d’Auvergne.

Cascade du Luc

Le Site du Rocher des Pendus est exceptionnel. C’est un des plus beaux points de vue sur la Vallée de la Jordanne, du plomb du Cantal jusqu’à la ville d’Aurillac. Il est équipé de table d’orientation et de tables pédagogiques présentant un intérêt historique, géologique et botanique.

Sentier de découverte des Gorges de la Jordanne

Ce sentier de découverte des Gorges de la Jordanne traverse des gorges de 20 m à 60 m de profondeur, creusées par l’eau au fil des siècles dans des brèches volcaniques. Sur 4 km aller/retour, au fil de la Jordanne, le chemin des pêcheurs  invite à passer d’une rive à l’autre au gré d’une passerelle de bois, d’un pont en arc et de bien d’autres ouvrages insolites. Ensuite, vous pouvez grimper à 30 m sur la corniche pour franchir le verrou glaciaire et déboucher sur le “chaos” où les blocs rocheux parsèment le lit de la rivière.

La Route des Crêtes

Au départ d’Aurillac, suivez les panneaux Route de Crêtes. Vous découvrirez un des plus beaux panoramas sur les Monts du Cantal. En poursuivant votre chemin jusqu’à la croix de Cheules, prenez la direction de Saint-Cirgues-de-Jordanne pour rejoindre la Vallée de la Jordanne. Vous pourrez prendre la direction du Pas de Peyrol et du Puy Mary.

Aurillac : capitale historique du parapluie !

Une légende raconte que la Jordanne, rivière qui traverse la ville d’Aurillac, transporte des paillettes d’or. Cet or était échangé contre du cuivre ramené d’Espagne par des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. A partir de ce cuivre, les artisans aurillacois fabriquaient des pièces métalliques comme le coulant, la noix, les aiguillettes entrant dans la fabrication du parapluie. Quant aux éleveurs cantaliens, ils allaient vendre leur bétail en Espagne et ramenaient de la toile de coton. Tout est réuni pour que la ville d’Aurillac soit la cité du Parapluie.

Tout commence avec Périez Alexandre issu du pays de Marmanhac. Après avoir été ambulant de parapluies, il revient dans le Cantal en 1844 et va se lancer dans la fabrication de parapluies aurillacois et crée son atelier. Puis, il s’associe en 1857 avec Durand Lafont et Pertus. Ils emploient des ouvriers à domicile et produisent 150 000 parapluies.

Au début du XXe siècle, Aurillac est leader dans la fabrication des parapluies et compte cinq  fabriques (Uzols, Lancelot, Poignet, Lafon, Bois). La qualité de la production aurillacoise de parapluies est  reconnue en France et à l’étranger.  En 1875, le jury de l’exposition industrielle et artisanale du Cantal décernera la médaille de vermeil aux manufacturiers Périez, Lafont et Bois. En 1897, la médaille d’or est décernée à Bruxelles à la société Poignet. Et, en 1900, la médaille d’argent est obtenue à l‘Exposition Universelle de Paris.

En 1928, Aurillac compte 8 usines pour une production de plus d’un million de  parapluies. C’est la première industrie de la ville. En 1941, on ne compte plus que 5 fabricants de parapluies (Delcros, Terrisse et Piganiol, Sauvagnat et Maynard, Dalbin et Picard, Capitaine). En 1946, la production tombe à 500 000 parapluies et seuls 3 fabricants subsistent dans la deuxième moitié du XXe siècle : Sauvagnat, Piganiol et Dalbin. Actuellement, seule l’entreprise Piganiol perpétue la tradition aurillacoise du parapluie et a le label “Entreprise du patrimoine vivant”

En 1998, le parapluie L’Aurillac est devenu un label.

Une légende raconte que la Jordanne, rivière qui traverse la ville d’Aurillac, transporte des paillettes d’or. Cet or était échangé contre du cuivre ramené d’Espagne par des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. A partir de ce cuivre, les artisans aurillacois fabriquaient des pièces métalliques comme le coulant, la noix, les aiguillettes entrant dans la fabrication du parapluie. Quant aux éleveurs cantaliens, ils allaient vendre leur bétail en Espagne et ramenaient de la toile de coton. Tout est réuni pour que la ville d’Aurillac soit la cité du Parapluie.

Tout commence avec Périez Alexandre issu du pays de Marmanhac. Après avoir été ambulant de parapluies, il revient dans le Cantal en 1844 et va se lancer dans la fabrication de parapluies aurillacois et crée son atelier. Puis, il s’associe en 1857 avec Durand Lafont et Pertus. Ils emploient des ouvriers à domicile et produisent 150 000 parapluies.

Au début du XXe siècle, Aurillac est leader dans la fabrication des parapluies et compte cinq  fabriques (Uzols, Lancelot, Poignet, Lafon, Bois). La qualité de la production aurillacoise de parapluies est  reconnue en France et à l’étranger.  En 1875, le jury de l’exposition industrielle et artisanale du Cantal décernera la médaille de vermeil aux manufacturiers Périez, Lafont et Bois. En 1897, la médaille d’or est décernée à Bruxelles à la société Poignet. Et, en 1900, la médaille d’argent est obtenue à l‘Exposition Universelle de Paris.

En 1928, Aurillac compte 8 usines pour une production de plus d’un million de  parapluies. C’est la première industrie de la ville. En 1941, on ne compte plus que 5 fabricants de parapluies (Delcros, Terrisse et Piganiol, Sauvagnat et Maynard, Dalbin et Picard, Capitaine). En 1946, la production tombe à 500 000 parapluies et seuls 3 fabricants subsistent dans la deuxième moitié du XXe siècle : Sauvagnat, Piganiol et Dalbin. Actuellement, seule l’entreprise Piganiol perpétue la tradition aurillacoise du parapluie et a le label “Entreprise du patrimoine vivant”

En 1998, le parapluie L’Aurillac est devenu un label.

Les festivités aurillacoises

Le Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac

Le Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac a lieu chaque été depuis 1986, la troisième semaine du mois d’août, pendant quatre jours. Avec ces 100 000 spectateurs, c’est le plus grand festival européen de théâtre de rue avec plus d’une centaine de lieux de spectacle et une vingtaine de compagnies. A celles-ci, se rajoute plus de 500 compagnies du monde entier au programme officiel. Elles vont envahir les places, les rues, les squares… de la cité aurillacoise et créer une ambiance, une effervescence que l’on ne voit nul part ailleurs avec au programme spectacle burlesque, cirque, danse, théâtre de rue, conte, etc.

Marché gourmand Européennes du goût

Le festival des Européennes du goût est un événement gastronomique et culturel qui accueille chaque année près de 30.000 gastronomes à Aurillac. Ils viennent de toute la France et d’Europe. Le but est de présenter une vitrine des produits du terroir auvergnat et des terroirs voisins, et de dévoiler un savoir-faire.

Au programme de ce festival : marchés gourmands et régionaux, animations et démonstrations gastronomiques (recettes, préparation de produits…), y compris des animations pour les enfants, dégustations, ateliers du goût, repas thématiques, concours de cuisine amateur, et même une randonnée et des concerts.

Le Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac

Le Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac a lieu chaque été depuis 1986, la troisième semaine du mois d’août, pendant quatre jours. Avec ces 100 000 spectateurs, c’est le plus grand festival européen de théâtre de rue avec plus d’une centaine de lieux de spectacle et une vingtaine de compagnies. A celles-ci, se rajoute plus de 500 compagnies du monde entier au programme officiel. Elles vont envahir les places, les rues, les squares… de la cité aurillacoise et créer une ambiance, une effervescence que l’on ne voit nul part ailleurs avec au programme spectacle burlesque, cirque, danse, théâtre de rue, conte, etc.

Marché gourmand Européennes du goût

Le festival des Européennes du goût est un événement gastronomique et culturel qui accueille chaque année près de 30.000 gastronomes à Aurillac. Ils viennent de toute la France et d’Europe. Le but est de présenter une vitrine des produits du terroir auvergnat et des terroirs voisins, et de dévoiler un savoir-faire.

Au programme de ce festival : marchés gourmands et régionaux, animations et démonstrations gastronomiques (recettes, préparation de produits…), y compris des animations pour les enfants, dégustations, ateliers du goût, repas thématiques, concours de cuisine amateur, et même une randonnée et des concerts.

L’agglomération du bassin d’aurillac

La Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac ou CABA est composée de 25 communes Elle compte 56 066 habitants. Elle a une superficie de 490 km² entre le Puy Mary et la Châtaigneraie.

Elle comprend les communes suivantes : Arpajon-sur-Cère, Aurillac, Ayrens, Carlat, Crandelles, Giou-de-Mamou, Jussac, Labrousse, Lacapelle-Viescamp, Laroquevieille, Lascelles, Mandailles-Saint-Julien, Marmanhac, Naucelles, Reilhac, Saint-Cirgues-de-Jordanne, Saint-Paul-des-Landes, Saint-Simon, Sansac-de-Marmiesse, Teissières-de-Cornet, Velzic, Vézac, Vezels-Roussy, Yolet,Ytrac.